LE DIRECT
Graff photographié ce week-end dans la capitale nord-coréenne

Armes nucléaires : Comment la Corée du Nord a-t-elle réussi un "saut technologique"?

10 min
À retrouver dans l'émission

"Historique", disait un représentant américain de la participation de la Chine aux sanctions de l'ONU lundi contre la Corée du Nord : il fallait bien cela pour répondre à l'essai nucléaire également qualifié d’"historique" qu'elle vient de réaliser le 3 septembre.

Graff photographié ce week-end dans la capitale nord-coréenne
Graff photographié ce week-end dans la capitale nord-coréenne Crédits : PATRICK LEFEVRE / BELGA MAG / BELGA - AFP

Restrictions économiques et prouesses technologiques : l'équation semblait difficile... Pourtant avec ce sixième essai nucléaire depuis 2006 et une explosion de plus de 50 kt (supérieure à 3 fois le « Little Boy » d’Hiroshima), la Corée du Nord vient encore une fois de franchir un seuil : non seulement parce qu’il s'agirait d'une bombe H miniaturisée, mais aussi parce qu'elle pourrait être placée sur un missile intercontinental longue portée – ceux-là même qu'on l’a vu capable de tirer récemment au mois d’août. A la fin de cette année 2017, la Corée du Nord s'est placée de facto comme puissance nucléaire.

C'est ce qui a le plus surpris les observateurs : comment le pays sous sanctions et sous surveillance a-t-il pu développer ce programme nucléaire, et franchir la barre du missile classique à la fusée en orbite capable d'aller jusqu'à 10 000 km ? Sur l'ensemble du problème, nucléaire et missiles en orbite, les technologies à mettre en œuvre sont énormes, complexes et coûteuses. La question est technique et politique également : pour certains analystes, une aide extérieure a été nécessaire... En tous cas 2017 a été une année intense : faut-il y voir une logique technologique ?

Rapport 2017 du GRIP (Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité, dont le siège est à Bruxelles) intitulé : Crise nord-coréenne : diplomatie, menace nucléaire et défense antimissile -

.

A Cambridge (Massachusetts) le Union of Concerned Scientists réunit scientifiques et citoyens autour de quelques grandes problématiques de la civilisation humaine au XXIè siècle, avec pour slogan Science for a healthy planet and safer world. En cliquant sur ce lien, vous accédez à la rubrique plus spécifiquement dédiée à d'éventuels recours envisagés par certains gouvernements aux armes nucléaires : Nuclear weapons could be used again. We can’t let that happen !

11 vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui

Sur la chaîne Comprendre le monde, Pascal Boniface (directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques - IRIS) fait le point sur la très faible probabilité d'une guerre américano-sino-nipo-coréenne :

Dana Williams, rédactrice en chef au Guam Pacific Daily News (le quotidien d'information de l'île) témoigne de la manière dont ses concitoyens américains appréhendent la menace nucléaire nord-coréenne :

Intervenants
  • Chercheur au Groupe de Recherche et d'Information sur la Paix et la Sécurité (GRIP) à Bruxelles, spécialisé dans les politiques militaires en Asie du Sud Est
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......