LE DIRECT
Le président des États-Unis, Donald Trump, s’exprimant après son intervention lors d’un rassemblement Make America Great Again à l’aéroport régional de Williamsport le 20 mai 2019 à Montoursville, en Pennsylvanie.

Etats-Unis 2020 : le trumpisme est-il infaillible ?

10 min
À retrouver dans l'émission

La Maison Blanche l'a dévoilé lundi : Donald Trump lancera sa campagne pour la présidentielle vers le 15 juin. L'annonce intervient 2 jours après le premier meeting de l'ex vice-président Joe Biden pour les primaires démocrates. Sans concurrent républicain, Trump pourra-t-il rééditer 2016 ?

Le président des États-Unis, Donald Trump, s’exprimant après son intervention lors d’un rassemblement Make America Great Again à l’aéroport régional de Williamsport le 20 mai 2019 à Montoursville, en Pennsylvanie.
Le président des États-Unis, Donald Trump, s’exprimant après son intervention lors d’un rassemblement Make America Great Again à l’aéroport régional de Williamsport le 20 mai 2019 à Montoursville, en Pennsylvanie. Crédits : BRENDAN SMIALOWSKI / AFP - AFP

« Si le peuple américain veut un président qui accentue nos divisions, qui dirige avec un poing serré, une main fermée et un cœur dur, qui diabolise les opposants et qui vomit la haine, ils n’ont pas besoin de moi. Ils ont le président Donald Trump. » L'ancien vice-président Joe Biden joue la carte fédéraliste pour être le premier opposant crédible de Donald Trump. 23 prétendants démocrates veulent empêcher la réélection du président des Etats-Unis et selon les derniers sondages, l'ancien bras droit de Barack Obama domine la course à l'investiture.

Joe Biden, le candidat idéal pour battre Donald Trump ?

Pour sa 3e candidature à la primaire, Joe Biden joue sur le même terrain électoral que le président républicain, à savoir les classes moyennes blanches qui ont voté pour Trump en 2016, comme ce fut le cas en Pennsylvanie, Etat crucial dans la campagne électorale. Le candidat démocrate y a réalisé son premier grand meeting le 18 mai et a même installé son QG de campagne dans la principale ville, Philadelphie. 

En outre, l'ancien vice-président doit parvenir à défendre le centrisme et l'héritage de Barack Obama malgré le foisonnement idéologique qui règne au sein des Démocrates.

Ce qui désignera le candidat, en plus de la ligne idéologique, ce sera aussi son charisme. Joe Biden a pas mal de charisme mais il est connu pour ses gaffes. Dans les mid-terms de novembre 2018, les démocrates sont extrêmement mobilisés pour en finir avec Trump, ça ne veut pas dire nécessairement qu'ils soient très radicaux, c'est-à-dire vouloir un candidat très à gauche. Cela joue pour Biden mais il est certain que c'est peut-être le candidat et son charisme qui émergeront cette année qui décideront de la ligne idéologique du parti. Laurence Nardon

Écouter
1 min
Ecoutez l'analyse de Laurence Nardon sur les atouts de Joe Biden dans la campagne électorale
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......