LE DIRECT

États-Unis. Le président Obama et l’utilisation de la force militaire

12 min
À retrouver dans l'émission

army.mil/readyandresilient
army.mil/readyandresilient

Barack Obama avait été l’un des rares sénateurs à voter contre la guerre d’Irak de 2003.

Il a succédé au président Bush fils dont les extravagances internationales ont été dévastatrices.

Il est arrivé au pouvoir en pleine crise économique mondiale, créée par les turpitudes financières du système hyper-capitaliste américain (scandales des subprimes , prêts hypothécaires à risque).

Il a assuré le retrait (peu glorieux) d’Irak et va assurer le retrait fort risqué d’Afghanistan.

Tout montre, et sans doute sa personnalité, qu’il n’avait aucune envie de délivrer des frappes dites « punitives » contre la Syrie, conflit dont la solution politique est de toute façon lointaine.

En plus, le président s’est piégé lui-même dans l’affaire des armes chimiques syriennes.

Dans ce contexte, comment apprécier le rapport que Barack Obama entretient avec l’utilisation de la force militaire, cela au bout de presque cinq ans de présidence ?

Pierre Melandri est professeur émérite à Sciences-Po Paris

Intervenants
  • historien, professeur émérite des universités à Sciences Po
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......