LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les premiers ministres des trois états baltes et, deuxième à gauche, le président polonais du Conseil européen, Donald Tusk. Ils sont tous nés à l'époque où l'armée de l'URSS occupait leur pays...

Europe. L’ex-Europe de l’Est dans le nouveau contexte international de Donald Trump

9 min
À retrouver dans l'émission

Certes, l’ex-Europe de l’Est est impropre, puisque l’on renvoie à quelque chose qui n’existe plus. Mais, sur le plan géopolitique, compte tenu de près de 45 ans de communisme et du retour dans cette région d’Europe de régimes d’ordre, voire anti-démocratiques, l’expression peut encore être légitime

Les premiers ministres des trois états baltes et, deuxième à gauche, le président polonais du Conseil européen, Donald Tusk. Ils sont tous nés à l'époque où l'armée de l'URSS occupait leur pays...
Les premiers ministres des trois états baltes et, deuxième à gauche, le président polonais du Conseil européen, Donald Tusk. Ils sont tous nés à l'époque où l'armée de l'URSS occupait leur pays... Crédits : Marko Mumm - AFP

On a souvent ici décrit et commenté les populismes en Europe, qui touchent des sociétés très différentes les unes des autres et qui ont des racines diverses compte tenu de l’histoire de chacun (au moins, au cours du XXe siècle) (vous pouvez réécouter notre émission de lundi dernier sur la situation politique en Roumanie, en cliquant ici). Il y a donc populisme et populisme, instrumentalisé d’ailleurs par des mouvements ou partis d’extrême droite comme d’extrême gauche. Évidemment, la Pologne, la Hongrie et la Croatie, par exemple, violent ostensiblement l’État de droit : elles ne pourraient même plus être candidates à l’Union européenne, n’en remplissant plus les prérequis (critères de Copenhague).

La commission européenne fait le dos rond, même si elle a adressé des "recommandations" et si elle agite mollement la menace d’une suspension des droits de vote à l’encontre de la Pologne, où s’est rendue mardi Mme Merkel. Cette suspension doit être prise à l’unanimité, mais… le veto hongrois est assuré.

Il est vrai que, de leur côté, la première britannique semble courtiser les États-Unis de Donald Trump (qui souhaite la fin de l’euro et le retrait de l’Union européenne de nouveaux pays) et que la chancelière allemande paraît avoir grand besoin du président turc Erdogan. (Th. G.)

Vous pouvez également réécouter notre récente émission consacrée aux populismes et extrêmes droites dans les anciens pays satellites de l'Union soviétique, en cliquant ici

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La Moldavie est devenue le pays le plus pauvre d'Europe. Face au chômage endémique dans les zones rurales, plus d'un million de moldaves, un tiers de la population, a aujourd'hui quitté le territoire à la recherche d'une vie meilleure :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • directeur de Recherche émérite au CNRS, directeur d'études et responsable du programme d'études interdisciplinaires européennes au Collège d'Europe (campus de Natolin, Pologne)
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......