LE DIRECT
Convoi de véhicules blindés américains patrouillant dans le village Ein Diwar dans le Nord Est de la Syrie, le 4 Novembre 2019

Faut-il revoir notre alliance avec les Etats-Unis?

11 min
À retrouver dans l'émission

D'après notre invitée Alexandra de Hoop Scheffer, les derniers événements en Syrie et la diplomatie chaotique de Donald Trump témoignent d'une "désoccidentalisation'" de la gestion des crises au Moyen-Orient, et le renoncement des Etats-unis à leurs engagements et alliés traditionnels. Entretien.

Convoi de véhicules blindés américains patrouillant dans le village Ein Diwar dans le Nord Est de la Syrie, le 4 Novembre 2019
Convoi de véhicules blindés américains patrouillant dans le village Ein Diwar dans le Nord Est de la Syrie, le 4 Novembre 2019 Crédits : Delil SOULEIMAN - AFP

Les derniers événements en Syrie ont encore témoigné d’une grande confusion de la politique étrangère de Donald Trump - mais qui ne tient peut-être pas qu’au caractère « incohérent » du président lui-même…?

Il y a un mois, il annonçait le retrait des forces américaines, ce qui permettait l’offensive militaire turque... qu’il a néanmoins condamnée. Les sanctions qu'il a adoptées alors contre Ankara furent sans doute les plus courtes de l'histoire diplomatique américaine. Et quelques jours plus tard, il renvoyait des troupes dans le sens inverse pour « sécuriser les ressources pétrolières ».

Comment lire la politique étrangère américaine dans la région? C'est la stratégie du « transfert de fardeau » selon l’expression de notre invitée, Alexandra de Hoop Scheffer.

Le Pentagone et quelques figures républicaines influentes ont déroulé à Donald Trump l'argument du pétrole syrien en sachant son obsession pour cette question depuis longtemps. Les ressources pétrolières en Syrie ne représentent pas grand-chose, mais cet argument a été un moyen de convaincre plus facilement Trump de laisser une force résiduelle américaine en Syrie. Ça a fonctionné. Quelque 500 soldats américains se sont redéployés vers les puits de pétrole de l’est mais aussi à la frontière jordanienne, pour ne pas laisser l'Iran se renforcer dans la région".       Alexandra de Hoop Scheffer

Intervenants
  • politologue, spécialiste de la relation transatlantique, directrice du bureau parisien du think tank The German Marshall Fund of the United States (GMF)
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......