LE DIRECT

Grèce: quels sont les premiers enseignements du scrutin?

12 min
À retrouver dans l'émission

Décryptage du scrutin grec et de la victoire de Syriza avec le géographe et spécialiste des Balkans Michel Sivignon. Le scrutin . Des législatives anticipées, qui s’expliquent par l’impasse à élire un résident en décembre dernier. 300 députés, dont 12 députés sans circonscription au prorata des résultats obtenus in fine par les différents partis. Une prime de 50 sièges est accordée au parti arrivé en tête. Cette chambre devra élira un président.

Le contexte économique . Un remède de cheval depuis quelque cinq ans administré par la troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international), au détriment des plus démunis, selon l’implacable logique financière du capitalisme. Une dette colossale (175 % du PIB) qui ne sera jamais remboursée en totalité. Un chômage de 25 %, qui écrase littéralement les jeunes, c’est-à-dire qui interdit déjà l’avenir. Un taux d’emprunt (9 %) pour l’État grec, qui plombe ab initio les caisses --double peine.

La dimension européenne . Une implacable Allemagne et une Commission européenne, qui appellent à ne pas voter pour tel parti, ajoutant une énième fois au déficit démocratique de l’Union européenne. Des propos prêtés à la chancelière allemande, en faveur d’une sortie de la Grèce de la zone euro.

syriza
syriza
 syriza
syriza
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......