LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Présentation à Pekin du nouveau service de payement bancaire via la 5g, Huawei Pay, qui entre en concurrence frontale avec les systèmes américains : Apple Pay, Google Pay et Paypal.

Huawei : les bottes de 7 lieues de la puissance chinoise?

10 min
À retrouver dans l'émission

Le géant des télécommunications Huawei est dans le viseur des Etats occidentaux, en particulier les Etats-Unis qui l'accusent d'avoir des capacités d'espionnage pour le régime de Pékin grâce à ses équipements sur la technologie 5G.

Présentation à Pekin du nouveau service de payement bancaire via la 5g, Huawei Pay, qui entre en concurrence frontale avec les systèmes américains : Apple Pay, Google Pay et Paypal.
Présentation à Pekin du nouveau service de payement bancaire via la 5g, Huawei Pay, qui entre en concurrence frontale avec les systèmes américains : Apple Pay, Google Pay et Paypal. Crédits : FRED DUFOUR - AFP

Fondé par un ancien colonel membre du parti communiste chinois, Huawei est une société privée dont la gestion est autonome mais qui a des liens politiques et financiers très étroits avec l'Etat, lequel a favorisé son expansion grâce à des investissements massifs et des facilités de crédit. L'entreprise est devenue la 2e au monde dans la vente des smartphones, juste devant Apple, et affichait en 2017 un chiffre d'affaires de 81,7 milliards d'euros. Son avancée dans la 5G, l'internet mobile dix fois plus rapide que la 4G, est un atout considérable. Ces nouveaux réseaux vont concerner de nombreux domaines de notre quotidien: les transports, via les voitures autonomes, la santé avec les opérations chirurgicales pilotées à distance, la défense, l'administration et l'industrie.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Un risque pour la sécurité ?

Depuis plusieurs semaines, les Etats-Unis de Donald Trump essaient à tout prix de mettre des bâtons dans les roues du géant des télécoms. Le département américain de la Justice a fait arrêter la directrice financière et fille du fondateur du groupe le 28 janvier au Canada pour avoir, selon l'acte d'accusation, violé les sanctions américaines à l'égard de l'Iran en lui vendant des équipements Huawei.

Mais au-delà, l'argument que Donald Trump répète en boucle est celui de la sécurité. Huawei pourrait en effet transmettre à Pékin, comme une loi de 2017 y invite toute entreprise installée sur le sol chinois, les données de ses clients à des fins de renseignement. Le patron de Huawei dément, mais Donald Trump tâche de convaincre ses partenaires commerciaux de ne pas recourir aux équipements de Huawei pour développer la 5G.

Les Etats-Unis sont peut-être les arroseurs arrosés si l'on se souvient des révélations de Snowden et de la politique conduite par la NSA demandant aux opérateurs et entreprises américaines d'espionner un certain nombre de cibles, y compris à l'étranger. Il faut replacer cette histoire d'espionnage de Huawei dans le cadre plus général de la guerre économique, au niveau de l'intelligence économique et éventuellement diplomatique. Claude Meyer

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour éviter tout retard économique et technologique, la France et l'Allemagne réfléchissent à de nouvelles mesures pour réguler l'accès aux marchés du groupe chinois. Le Sénat vient de rejeter un amendement, déposé à la va-vite par le gouvernement, pour obliger les opérateurs mobiles à demander l'autorisation préalable pour l'exploitation des réseaux télécoms.

D'après les opérateurs de l'Union européenne, interdire Huawei ralentirait de deux ans le déploiement de la 5G en Europe. Le Japon, le Royaume-Uni, la République tchèque, la Nouvelle-Zélande et l'Australie boycottent également Huawei. La 5G sera commercialisée en 2020. 

Intervenants
  • professeur à PSIA-Sciences Po et conseiller au Centre Asie de l‘IFRI
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......