LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Italie. Nouvelle présidence du conseil. Ce qui change et ce qui ne change pas

12 min
À retrouver dans l'émission

Quelques composantes de la mosaïque de partis réunis sous la présidence de Matteo Renzi
Quelques composantes de la mosaïque de partis réunis sous la présidence de Matteo Renzi
Vanity-Fair-47-2013-Matteo-Renzi
Vanity-Fair-47-2013-Matteo-Renzi

Le nouveau président du conseil des ministres italien, Matteo Renzi, fait plaisir à voir.

Publicitaire de formation, maire de Florence depuis 2009, il a déjà été accusé d’être traître à son propre parti, le Parti démocrate, en débarquant l’ancien président du conseil, Enrico Letta, sans autre forme de procès.

Avec son comportement ostensiblement américain (je regarde d’abord la caméra), ses attitudes de beau parleur (je suis à l’aise partout) et de fort en gueule (j’ai plein de propositions implacables), le tout avec un zeste de provocation, il passerait presque pour une caricature.

On l’imagine facilement en cacique dans vingt ans. Facteur aggravant, il impressionne même Tony Blair : « Matteo a le dynamisme, la créativité et la fermeté pour réussir ». N’empêche qu’il est président du conseil.

Bref, que veut-il, que peut-il ?

Pierre Musso est professeur en Sciences de l’information et de la communication à Rennes

Intervenants
  • philosophe, professeur en sciences de l’information et de la communication à l'Université Rennes II
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......