LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 Le Premier ministre japonais Shinzo Abe prononçant son discours lors de la cérémonie d'abdication de l'empereur Akihito dans la salle Matsu-no-Ma du palais impérial à Tokyo le 30 avril 2019

Japon : l'Empereur abdique, Shinzo Abe décline ?

12 min
À retrouver dans l'émission

Après 29 ans de règne, l'Empereur Akihito passe la main à son fils Naruhito. La fonction est symbolique mais ce renoncement volontaire prend une valeur politique. L'Empereur a souvent reconnu la responsabilité japonaise dans la guerre, parfois contre les nationalistes et Shinzo Abe.

 Le Premier ministre japonais Shinzo Abe prononçant son discours lors de la cérémonie d'abdication de l'empereur Akihito dans la salle Matsu-no-Ma du palais impérial à Tokyo le 30 avril 2019
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe prononçant son discours lors de la cérémonie d'abdication de l'empereur Akihito dans la salle Matsu-no-Ma du palais impérial à Tokyo le 30 avril 2019 Crédits : STR / JAPAN POOL / AFP - AFP

"Le printemps vient après l'hiver sévère, ce nom, Reiwa, veut marquer le début d'une période qui déborde d'espoir." Shinzo Abe mise sur le symbole pour remonter la pente politique. L'empereur Akihito abdique pour laisser la place à son fils Nahurito, le Japon quitte donc l'ère Heisei pour entrer dans celle de Reiwa dès le 1er mai, un terme littéraire qui pourrait se traduire par "belle harmonie" selon le gouvernement Abe. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Une abdication qui permet de redorer l'image de Shinzo Abe dans le pays

Depuis 1989, ce n'est plus l'empereur mais le Premier ministre qui choisit le nom de la nouvelle ère. La cour impériale doit être neutre politiquement, mais cela ne l'empêche pas d'être une force morale qui promeut l'unité du pays et le devoir de mémoire.   

Ce qui peut paraître choquant pour beaucoup de Japonais, c'est que le pouvoir actuel ait un petit peu essayé de se servir de cette passation pour se mettre en avant, ce qui ne semble pas très élégant. Franck Michelin

En effet, avec l'avènement du nouvel empereur, Shinzo Abe souhaite créer "un avenir brillant, plein de paix et d'espoirs pour un Japon fier". Mais la dégradation de la politique économique a accru la défiance croissante de la population envers le Premier ministre qui a vu sa cote de popularité chuter de 31%.

Le gouvernement Abe a également connu plusieurs scandales suite aux propos choquants de deux de ses ministres, en particulier ceux du ministre chargé des Jeux Olympiques qui a démissionné début avril, ou encore la révélation d'utilisation de méthodes de sondage incorrectes en décembre 2018 pour fausser les données sur le salaire japonais moyen depuis 2004. 

Intervenants
  • Professeur à la Teikyo University (Faculty of Economics), Tokyo, et membre de l'Académie des Sciences d'Outre-Mer
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......