LE DIRECT
Une grand mère et sa petite fille à Pékin le 8 avril 2021.

Comment lire les chiffres du recensement en Chine ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Pékin a publié cette nuit les chiffres du recensement 2020 : la population chinoise s'élève à 1,411 milliard d'habitants, soit une hausse de 5,38% en dix ans. Mais la natalité a déjà sérieusement chuté. Entretien avec la chercheuse Alice Ekman.

Une grand mère et sa petite fille à Pékin le 8 avril 2021.
Une grand mère et sa petite fille à Pékin le 8 avril 2021. Crédits : TEPHEN SHAVER/ - AFP

La Chine a publié cette nuit les résultats de son recensement décennal - plus d’un mois à la date à laquelle Pékin les avait promis… ce qui a alimenté des rumeurs sur le déclin démographique de la Chine, et entre autres un article du Financial times redoutable pour le régime communiste, où un économiste chinois de l’université du Wisconsin disait par exemple que Pékin avait « trompé les pays étrangers et les investisseurs en faisant passer un vieux chat malade pour un lion plein de vigueur »

Vieux chat malade, pas sûr : la Chine affirme aujourd’hui compter 1 milliard 411 millions d’habitants, soit 72 millions de plus qu'il y a dix ans… Mais il est vrai que la croissance de la population est moins rapide qu’elle ne le fut.

En croisant les chiffres du grand recensement national avec les chiffres provinciaux, on a confirmation d'une baisse du taux de fertilité. Les chiffres officiels chinois indiquent 1,8 enfant par femme en âge de procréer. La Banque mondiale et certains chercheurs chinois évoquent entre 1,6 et 1,7 enfant par femme. Une chose est certaine, c'est que la flexibilisation de la politique de l'enfant unique qui a eu lieu en 2015, n'a pas donné lieu à un boom des naissances, loin de là. On a noté une brève augmentation des naissances suite à cet assouplissement, mais elle a été brève et puis ensuite, elles ont baissé.    Alice Ekman

Il est peu probable que la Chine recoure en masse à la mai- d'œuvre étrangère pour pallier le vieillissement de la population et la baisse de population active. Elle ne l'a pas fait auparavant, et les conditions d'accès au territoire, notamment d'obtention d'un visa de travail, se sont durcies. Le COVID a aussi généré une suspicion croissante à l'égard des étrangers, notamment des Occidentaux au sens large. Certains économistes, notamment à l'Université de Pékin, estiment que la situation démographique de la Chine va limiter à terme la taille de son marché et de son vivier de talents et progressivement, sa compétitivité économique. Il faut mettre ces éléments d'analyse en perspective (ex : la Chine monte en gamme avec une population active plus qualifiée, et des usines qui produisent des composants à plus forte valeur ajoutée)    Alice Ekman

Bibliographie

Intervenants
  • Analyste responsable de l'Asie à l'Institut des études de sécurité de l'Union européenne (EUISS)
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......