LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Milos Zeman et Vladimir Poutine, lors de leur dernière entrevue, à Sotchi fin novembre

La République Tchèque reste-elle tournée vers l’Est ?

11 min
À retrouver dans l'émission

Le Pdt Tchèque Milos Zeman a été réélu à plus de 51 % des voix contre le candidat indépendant Jiri Drahos. Cet épisode signe la défaite du front « tout sauf Zeman » - arithmétiquement gagnant – qui s’était constitué dans l’entre-deux tours.

Milos Zeman et Vladimir Poutine, lors de leur dernière entrevue, à Sotchi fin novembre
Milos Zeman et Vladimir Poutine, lors de leur dernière entrevue, à Sotchi fin novembre Crédits : MIKHAIL KLIMENTYEV / SPUTNIK - AFP

Du côté de la presse internationale on note une certaine déception car le scrutin est perçu comme un signal géopolitique : il n’y aura pas de «rupture» (comme l'écrit le quotidien suissee Le Temps) libérale ou pro-européenne en République Tchèque.

Les électeurs ont choisi le maintien du pilier Zeman, 73 ans, pro-Russie, pro-Chine, anti-migrants et eurosceptique, outrancier et alcoolique face à l'outsider présenté comme indépendant, pro-européen et «décent» Jiri Drahos.

Ses soutiens misaient sur la victoire d’un candidat de consensus, un scénario «à la Slovaque» (Kiska en 2014) ou «à l’Autrichienne» (Van der Bellen en 2016) mais cet chimiste ancien Président de l’Académie des Sciences venu sur le tard à la politique n’a pas su trouver la formule de l’enthousiasme électoral. Son inexpérience et son charisme sont en question : certains parmi ses adversaires l’auraient surnommé «le ficus».

On a presque eu - à 1,5 % - le scénario autrichien ou slovaque, où le président est une sorte de garde-fou au moins symbolique. Ça n'a pas eu lieu en République Tchèque, mais de très peu. - Jacques Rupnik

Au-delà des personnes cette élection fait suite aux législatives en octobre et la victoire du populiste Andrej Babis, elle pourrait marquer une convergence entre la présidence et l’exécutif, notamment sur les questions internationales. Le Pdt Tchèque a peu de pouvoir mais c’est lui qui valide le chef du gouvernement et son poids symbolique est important.

Parler de la victoire d’une République Tchèque nationaliste et pro-russe est sans doute exagéré mais dans son discours de victoire, Zeman n'a pas donné beaucoup d'indication, il a promis de «travailler autant qu'avant».

Or Babis est largement majoritaire mais a des difficultés à obtenir la majorité absolue pour former un gouvernement.  Cette élection appelle donc au moins deux interrogations : jusqu’où Zeman va-t-il soutenir Andrej Babis, pour quelle coalition et tonalité politique ? Sur le plan extérieur : le couple éventuel Zeman-Babis va-t-il renforcer le souverainisme du pays et la tension avec l’OTAN et l’Union Européenne ?

@TEnjeux

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Au Centre tchèque de Paris, l'association des Etudiants et jeunes professionnels tchèques en France et V4 Sciences-Po proposent un débat consacré à l'intégration de la République tchèque et de la Slovaquie dans les structures euro-atlantiques, et à l'évolution des visions de l'Europe depuis la séparation de la Tchécoslovaquie en 1993, mais aussi à l'euro-scepticisme tchèque et à l'euro-optimisme slovaque:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le 17 novembre 1989, des milliers de personnes commémorent la Journée Internationale de l'Étudiant. Les manifestants sont alors dispersés à coups de matraque par la police. Par la suite, la mobilisation populaire permettra une transition politique pacifique, qui a abouti à la chute du régime communiste en Tchéchoslovaquie, puis à la partition du pays en deux. Elle est appelée la "Révolution de velours":

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......