LE DIRECT
Oeuvre de l'artiste français Saype, dans le cadre du projet "Beyond Walls". Ici à Berlin...

L'Allemagne est-elle vraiment "réunifiée"?

11 min
À retrouver dans l'émission

A l'est de l'Allemagne, la population est plus âgée qu'à l'ouest; ses revenus et le "PIB par habitant" sont sensiblement plus bas. Mais pour Hélène Miard-Delacroix, il faut regarder ces chiffres avec nuances, car c'est bien l'extrême-droite qui se nourrit des discours clivants. Entretien.

Oeuvre de l'artiste français Saype, dans le cadre du projet "Beyond Walls". Ici à Berlin...
Oeuvre de l'artiste français Saype, dans le cadre du projet "Beyond Walls". Ici à Berlin... Crédits : AFP PHOTO / SAYPE / Valentin FLAURAUD - AFP

Le chancelier Willy Brandt n’aimait pas l’expression allemande que nous traduisons par « réunification », « Wieder-vereinigung «  qui selon lui avait une petite connotation triomphante… il préférait cette expression intraduisible « Es wächst zusammen, was zusammengehört », qui évoque l’enchevêtrement dans la croissance d’une plante, ou une plaie qui se ferme…

30 ans plus tard, 29 exactement puisque la réunification administrative a eu lieu le 3 octobre 90, les deux parties séparées de ce même corps se sont-elles ressoudées ? 

Certains considèrent un peu forcée la bonne humeur dont témoignent à la date-anniversaire, les responsables politiques allemands… d’autant plus cette année, quand du côté oriental de l’Allemagne, les scores de l’extrême-droite témoignent d’une plaie qui ne s’est pas complètement refermée.

Parmi les ceux qui, à l'est, votent pour le parti d'extrême-droite AFD, il y a un certain pourcentage de personnes qui d’une certaine façon, ne sont pas passées par la case démocratie; mais qui sont en 30 ans passées d'un schéma de vie où le collectif dans sa version de l’époque communiste est devenu collectif dans une version ethniciste, la vision d’un peuple qui serait unifié et cohérent. C'est le vote d'adhésion. En revanche, le vote est contestataire pour ceux qui estiment que l’offre qui est faite par l’ouest n’est pas satisfaisante, qui ont été déçus par la proposition libérale de la social-démocratie à l’époque du chancelier Schröder, ou par une CDU dont ils estiment qu’elle est trop centriste. Le problème est qu’une fois que la population s’est installée dans une explication du monde à al fois autoritaire et violente, elle risque de s’approprier tellement les discours qu’elle peut s’approprier les valeurs qui vont avec.     Hélène Miard-Delacroix.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......