LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Arrivée à l'aéroport de Kigali au Rwanda de 123 réfugiés et demandeurs d'asile en provenance de Libye, pour la plupart Erythréens, le 10 octobre 2019.

Le Rwanda s'engage à accueillir des migrants évacués de Libye

10 min
À retrouver dans l'émission

Dans le cadre d'un accord signé avec l'Union africaine et le Haut commissariat aux réfugiés, Kigali doit recevoir 30 000 migrants africains dans les prochains mois. Un dispositif qui ne fonctionnera que si l'Union européenne le soutient financièrement, estime la chercheuse Camille Le Coz.

Arrivée à l'aéroport de Kigali au Rwanda de 123 réfugiés et demandeurs d'asile en provenance de Libye, pour la plupart Erythréens, le 10 octobre 2019.
Arrivée à l'aéroport de Kigali au Rwanda de 123 réfugiés et demandeurs d'asile en provenance de Libye, pour la plupart Erythréens, le 10 octobre 2019. Crédits : Cyril NDEGEYA / Rwanda's Ministry of Emergency Management - AFP

Alors que la question migratoire est toujours au cœur des grands bouleversements actuels en Europe - rappelons-nous qu’elle a servi d’argument entre autres, aux artisans du Brexit...

Alors que la Turquie a d’abord pris pour prétexte pour lancer son offensive militaire, sa volonté d’installer dans le nord Syrien 2 million de réfugiés...

Alors que les Etats européens sont toujours aussi divisés même si le tout récent accord de Malte constitue un tout petit pas vers plus de solidarité puisque sept pays ont promis de se répartir les personnes débarquées sur la route de la Méditerranée centrale..

C’est en Afrique que l’on s’engage désormais à prendre part à l’effort… En l’occurrence au Rwanda.

Le Rwanda a globalement une politique ouverte à l'égard des réfugiés: contrairement à l'Ethiopie ou au Kenya, il leur donne le droit de travailler, et accès aux services publics. La difficulté c’est la mise en œuvre de cette politique, d'abord pour des raisons financières: le Haut Commissariat aux réfugiés ne touche chaque année qu'un tiers du budget qui devrait lui être alloué. Ensuite parce qu'il est difficile de créer des services intégrés pour des réfugiés dans des zones où les populations locales sont déjà extrêmement vulnérables.       Camille Le Coz

Intervenants
  • analyste au sein du think tank Migration Policy Institute
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......