LE DIRECT
Port City, projet portuaire et immobilier financé par Pékin à Colombo au Sri Lanka, le 6 mars 2021.

Le Sri Lanka, théâtre de la rivalité Inde/Chine

10 min
À retrouver dans l'émission

Etat insulaire situé au sud de l'Inde, le Sri Lanka entretient depuis des siècles des relations économiques et culturelles avec ce proche voisin. Mais la Chine l'a également "choisi" pour ses Nouvelles routes de la soie. Entretien avec la chercheuse Raphaëlle Khan.

Port City, projet portuaire et immobilier financé par Pékin à Colombo au Sri Lanka, le 6 mars 2021.
Port City, projet portuaire et immobilier financé par Pékin à Colombo au Sri Lanka, le 6 mars 2021. Crédits : Ishara S. KODIKARA / - AFP

Le Sri Lanka organise aujourd'hui une réunion virtuelle des ministres des Affaires étrangères de plusieurs pays d’Asie du sud et de l’Himalaya : le Bangladesh, le Bhoutan, l’Inde, le Népal, la Thaïlande et la… Birmanie.

On doute que le Sri Lanka se mette à faire la leçon au régime birman, visé qu’il est lui-même par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Car le régime de Colombo erait en train « d’accélérer la militarisation des fonctions gouvernementales civiles, d’éroder l’indépendance du pouvoir judiciaire et de marginaliser encore les communautés tamoule et musulmane ».

Mais le Sri Lanka est aussi le théâtre de la confrontation régionale entre la Chine, et l’Inde.

L'une des inquiétudes de l'Inde, c'est que le port de Hambantota, cédé pour 99 ans à la Chine, pourrait avoir un rôle double : une fonction commerciale et aussi une fonction militaire, qu'il puisse être à l'avenir utilisé militairement par la Chine. Cela bien sûr poserait des questions sécuritaires pour l'Inde puisque le Sri Lanka et juste en-dessous... Une inquiétude que partagent aussi les Etats-Unis, qui sont en train de se positionner contre l'expansion chinoise.      Raphaëlle Khan

Le Sri Lanka essaie de se positionner pour profiter de cette rivalité Inde/Chine, en tirer des bénéfices économiques puisque le Sri Lanka est dans une situation économique très difficile, avec une dette publique très haute. Cette concurrence lui permet de diversifier son portefeuille d'investissements (les deux pays investissent dans les infrastructures) ; Inde et Chine ont répondu positivement à sa demande d'alléger sa dette et de fournir des devises pour soutenir ses réserves de change pendant le COVID. Les deux ont fourni des vaccins également. On voit donc comment le Sri Lanka peut en bénéficier, mais c'est une position très difficile.  Raphaëlle Khan

Intervenants
  • Chercheuse associée au Centre Asie de l'Université de Harvard et à l'IRSEM
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......