LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Suède : l'immigration fait progresser l'extrême droite aux législatives

Législatives en Suède : a-t-on surestimé la poussée nationaliste ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Les Démocrates de Suède (nationalistes) obtiennent moins qu'espéré à 17,6 %. Cependant ni le bloc sortant, ni l'opposition n'ayant obtenu de majorité (40 % chacun), les tractations vont débuter pour essayer de trouver une majorité qui serait en mesure de gouverner le pays...

Suède : l'immigration fait progresser l'extrême droite aux législatives
Suède : l'immigration fait progresser l'extrême droite aux législatives Crédits : Jonathan NACKSTRAND - AFP

La volatilité des électeurs profite très largement à l'extrême-droite qui a un réservoir de votes très important. Sur la carte électorale, ce parti est en deuxième place dans beaucoup de circonscriptions : le cordon sanitaire risque de sauter sur le volet municipal.       Yohann Aucante 

C'est une nouvelle poussée, mais pas un triomphe pour les Démocrates de Suède, le parti nationaliste qui s’installe comme le troisième parti du pays et comme arbitre de futures coalitions, qu'il soit au gouvernement ou non. 

Ces élections générales – législatives, régionales et municipales – viennent confirmer quelques grandes tendances en Union Européenne et dans une Europe du Nord où les partis nationalistes sont historiquement bien ancrés (Danemark, Finlande...). Le résultat plonge la Suède dans l’incertitude :  

Avec 17,6 %, les Démocrates de Suède ne peuvent pas former de gouvernement nationaliste, mais le risque de blocage politique est réel, puisque les deux coalitions traditionnelles à 40 % ne pourraient gouverner qu’en minorité. Le porte-parole et leader des SD Jimmie Akesson se considère comme « le grand gagnant de cette élection » et il veut « peser » sur la politique suédoise. Il a déjà réussi a placer l’immigration comme thème principal de la campagne. 

Compositions de la chambre élue et de la sortante du Riksdag, le parlement suédois, après les élections législatives du 9 septembre, résultats partiels sans les votes des Suédois à l'étranger
Compositions de la chambre élue et de la sortante du Riksdag, le parlement suédois, après les élections législatives du 9 septembre, résultats partiels sans les votes des Suédois à l'étranger Crédits : LAURENCE SAUBADU, VINCENT LEFAI, JEAN MICHEL CORNU - AFP

Ce résultat sonne donc la fin d'un consensus politique entre les deux blocs, puisqu'il donne aussi l’occasion à l’opposition conservatrice (Modérés) de rebattre les cartes et d'obtenir la démission du Premier Ministre social-démocrate Stefan Löfven à laquelle certains cadres appellent déjà. L'hypothèse d'un bloc de centre-droit comprenant l'extrême droite est improbable,  70 % des sympathisants conservateurs la rejettent ; mais la politique de « cordon sanitaire » des deux grandes formations pourrait sauter. 

Avec les élections européennes en ligne de mire, il n'est pas évident que le climat s'appaise. Leur positionnement très eurosceptique va les favoriser aux prochaines élections, comme ça avait déjà été le cas au Danemark.                  Yohann Aucante

Reste une troisième incertitude concernant la position du futur gouvernement suédois sur les questions européennes principales, économiques, climatiques, et surtout migratoires alors que les « fronts » se dessinent plus nettement pour les élections de mai 2019. C'est en visite au Danemark récemment qu'Emmanuel Macron s'est défini comme "principal opposant" à Viktor Orban et Matteo Salvini. La Suède pourrait-elle basculer dans le « camp » eurosceptique? Rien n'est encore joué, mais rien n'est plus certain.

Les dilemmes de l’Europe nordique. Les mutations de l’État-providence et l’immigration ont modifié en profondeur le paysage social et politique.         Article de Yohann Aucante & Jonas Hinnfors, publié sur le site LA VIE DES IDEES 

Pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Politiste, maître de conférences à l’EHESS et chercheur au CESPRA, spécialiste de la Scandinavie
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......