LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Plénum du Parti communiste à Pékin, le 29 octobre.

La "circulation duale", nouveau leitmotiv de l'économie chinoise

10 min
À retrouver dans l'émission

Un pays moins dépendant des exportations, plus autonome technologiquement, et porté par son marché intérieur. Telles sont les grandes lignes du prochain plan quinquennal 2021-2025, préparé cette semaine par un plénum du Parti communiste chinois. Entretien avec l'économiste Alisée Pornet.

Plénum du Parti communiste à Pékin, le 29 octobre.
Plénum du Parti communiste à Pékin, le 29 octobre. Crédits : Wang Ye / Xinhua News Agency/Newscom/ - Maxppp

Cette semaine à Pékin, ont eu lieu ce qu’il faut considérer comme des préparatifs pour le 20e congrès du Parti communiste chinois… prévu pour dans deux ans. 370 membres du PCC réunis en plénum, à huis clos pendant quatre jours, ont acté des grandes lignes de la feuille de route économique et sociale pour 2021-2025.

Dans un contexte qui n’aura jamais été aussi incertain, certes – coronavirus, guerre commerciale avec les Etats-Unis qui reconduiront ou pas Donald Trump mardi à la présidence - , la Chine peut néanmoins encore s’appuyer sur des chiffres de croissance que lui envient tous les pays du G20 : près de 5% au troisième trimestre, 2% sur l’ensemble de l’année.

C’est donc fort de ces chiffres que Xi Jinping prépare la relance, autour donc de cette notion de « circulation duale », qui vise à développer en priorité le marché intérieur.

Aujourd'hui les consommateurs chinois, comme n'importe quel consommateur, se demandent : faut-il épargner pour préparer l'avenir, qui est très incertain? Ou consommer pour soutenir l'économie, sachant que le gouvernement chinois porte souvent ce verbatim auprès de sa population? Le marché intérieur chinois est l'un des atouts de son économie, avec 1,4 milliard d'habitants et 400 millions de classes moyennes. Néanmoins, plusieurs aspects structurels, surtout d'ordre social, seront clés : essayer d'augmenter la couverture sociale pour accompagner les citoyens dans leurs arbitrages entre épargne et consommation; améliorer notamment les pensions de retraite, mais aussi la capacité pour les étudiants à financer leurs études. Et plus généralement, c'est aussi l'accès aux liquidités, c'est à dire aux financements, et notamment aux prêts à la consommation. La Chine les encourage depuis 2014.      Alisée Pornet

Intervenants
  • Economiste à l’Agence française de développement (AFD)
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......