LE DIRECT
Le prince (et ministre de la défense) Mohammed bin Salman et son père, le roi Salman bin Abdulaziz

Ouverture sociale, resserrement du pouvoir : une révolution saoudienne méthodique ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Depuis hier, les femmes saoudiennes sont libres de créer leur entreprise sans tuteur : un des nombreux exemples des réformes initiées par Mohammed Ben Salmane en Arabie Saoudite. Le prince poursuit son ambitieux projet de réforme au pas de course, mais avec méthode.

Le prince (et ministre de la défense) Mohammed bin Salman et son père, le roi Salman bin Abdulaziz
Le prince (et ministre de la défense) Mohammed bin Salman et son père, le roi Salman bin Abdulaziz Crédits : BANDAR AL-JALOUD / SAUDI ROYAL PALACE - AFP

Si on a vu la partie la plus spectaculaire des réformes avec les purges et arrestations de princes en novembre dernier, la réforme saoudienne est un projet de plus long terme. Deux traits la caractérisent : l’ouverture sociale et le resserrement hiérarchique. Pour y parvenir, le prince héritier de 32 ans "MBS" Mohammed Ben Salmane s’est lancé dans une reprise en main méthodique.

Cette réforme est une triple révolution : économique : sortir de la dépendance au pétrole ; sociale : sortir la population de la dépendance à l'Etat et l’emploi public ; et politique : sortir l'Etat de sa dépendance aux réseaux de pouvoir historiques – quitte à être autoritaire.

MBS a des atouts. Ce faisant, il se fait presque le porte-parole d'une partie de la société en germe : la jeunesse (18-35 ans) qui constitue 70 % de la population, mixte et ouverte à l'initiative privée. Son meilleur allié est son père le roi Salmane, Gardien des Lieux Saints et garant de la légitimité religieuse.

Cette révolution, même si elle s’appuie sur une création institutionnelle prolifique, n’est pas sans risque : Mohammed Ben Salmane est aussi un « prince pressé » (Les Inrocks) qui ébranle l'Etat saoudien. On le présente parfois comme « technocratique », dans sa lutte contre les « fiefs » politiques qu’étaient devenus les principaux ministères et entreprises d’Etat. Le pari est à la hauteur de l’ambition :« Ni plus ni moins que créer une nouvelle nation saoudienne », écrit Fatiha Dazi-Héni dans la revue Questions Internationales.

Entre l'ouverture sociale et le resserrement du pouvoir ce « sultanisme » est-il un cul de sac ? L’ouverture ne peut-elle aller qu'au prix d'un resserrement autoritaire ?

@TEnjeux @XXMonde

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La chaîne Press Tv nous livre une vision nettement plus distanciée que ne le font les chaînes occidentales: 

La chaîne Lifestyle KK diffuse cette infographie animée qui nous conte la vie "rêvée" d'une des princesses saoudiennes: 

Bien entendu, tout le monde n'a pas une vie de princesse. C'est le cas de la majorité des travailleurs immigrés, dont certains quittent même le pays avec plaisir: 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La chaîne saoudienne AlArabiya قناة العربيةavait décroché une interview fleuve où son propre prince (avant qu'il ne devienne l'héritier et successeur de son père) répondait aux questions de son journaliste vedette... très proche du pouvoir, Turki Al-Dakhil:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Politologue, spécialiste des monarchies de la péninsule arabique, chercheuse à l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire (IRSEM) et enseignante à l'IEP de Lille
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......