LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les chefs d'États observe le défilé aérien lors de l'événement commémorant le 75e anniversaire du débarquement, à Portsmouth, dans le sud de l'Angleterre, le 5 juin 2019.

États-Unis - Europe : quelle profondeur à la relation transatlantique ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Alors que s'accumulent les dissensions transatlantiques, le Président américain, en visite au Royaume-Uni, s'est immiscé dans le Brexit avant de participer aux commémorations du Débarquement aux côtés des chefs d'État européens. Quelle relation Donald Trump imagine-t-il avec le Vieux Continent ?

Les chefs d'États observe le défilé aérien lors de l'événement commémorant le 75e anniversaire du débarquement, à Portsmouth, dans le sud de l'Angleterre, le 5 juin 2019.
Les chefs d'États observe le défilé aérien lors de l'événement commémorant le 75e anniversaire du débarquement, à Portsmouth, dans le sud de l'Angleterre, le 5 juin 2019. Crédits : Tolga AKMEN / AFP - AFP

En Normandie aujourd'hui, jeudi 6 juin, le Président américain termine une tournée politico-mémorative après trois jours de visite d'État au Royaume-Uni, ou l’occasion de questionner la profondeur de la relation transatlantique et de mesurer l’influence américaine en Europe.  

Mise à mal de la "relation spéciale" anglo-américaine  

La visite d'État de Donald Trump est importante pour le Royaume-Uni, affaibli par le Brexit, qui cherche à diversifier et renforcer ses relations extérieures et notamment sa "relation spéciale" avec son vieil allié américain.

Mais alors que Donald Trump devrait ménager cette "relation spéciale" avec son partenaire stratégique historique, il n'a pas hésité à mettre les pieds dans le plat dès son arrivée. Le locataire de la Maison Blanche s'est en effet immiscé dans l'affaire du Brexit, critiquant la façon dont Theresa May a mené les négociations avec Bruxelles, faisant de Boris Johnson - partisan d'un Brexit dur -, un successeur de choix et promettant un accord commercial dès la sortie du pays de l'UE.   

La fin des illusions 

Cette relation est aussi mise à rude épreuve dans plusieurs dossiers, dont l'Iran avec la volonté affichée du Royaume-Uni de défendre l'accord nucléaire qu'il a remis en cause, ou l'environnement.

Les même dossiers qui portent d'ailleurs problèmes aux européens. Le retrait américain de l’accord de juillet 2015 sur le nucléaire iranien, défendu par les signataires européens - dont la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne -, et l’imposition de sanctions américaines touchant par ricochet les entreprises et les banques européennes ont sans conteste envenimé les relations transatlantiques.  

Alors quel avenir pour les relations transatlantiques ? Et comment Donald Trump imagine-t-il la relation avec le Vieux Contient ? 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • ancien ambassadeur des USA à Bangui et Consul général à Lagos, chercheur associé à l’IRIS
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......