LE DIRECT
Le commissaire européen à l'économie Paolo Gentiloni lors d'une conférence de presse à Bruxelles le 13 février 2020.

Budget européen : vers moins de solidarité des pays riches vers les autres?

11 min
À retrouver dans l'émission

Parmi les questions qui font débat entre les Etats-membres, celle des fonds structurels dont bénéficient les pays de l'Est pour garantir un certain "rattrapage" économique. L'Allemagne, l'Autriche, entre autres, voudraient diminuer leur part dans le budget. Entretien avec le chercheur Cyrille Bret.

Le commissaire européen à l'économie Paolo Gentiloni lors d'une conférence de presse à Bruxelles le 13 février 2020.
Le commissaire européen à l'économie Paolo Gentiloni lors d'une conférence de presse à Bruxelles le 13 février 2020. Crédits : JOHN THYS / - AFP

Le Conseil de l’Union européenne se réunit aujourd’hui pour examiner le Cadre Financier Pluriannuel (CFP) pour la période allant de 2021 à 2027. Il s’agit de s’entendre sur la future répartition des moyens, répartition sur laquelle il sera ensuite impossible de revenir pendant sept ans sauf crise majeure.

Le point-clé de la négociation ce sera celui du montant de la contribution des Etats membres: certains voudraient que cette contribution augmente, d’autant que le Brexit fait disparaître un contributeur net : le Royaume-Uni (soit 75 milliards d'euros en moins).

L’autre point-clé, ce sera de définir ce que doivent être les politiques prioritaires de l’UE… à l’est comme au sud de l’Europe on souhaite que la priorité soit donnée au maintien des fonds de cohésion, ces aides censées assurer un rééquilibrage entre les régions les plus riches et les régions les plus pauvres de l’UE.  Or la Commission a d'ores et déjà prévu que les fonds de solidarité _(Fonds de développement régional, Fonds de cohésion etc.) soient moins bien dotés._ Depuis le dernier budget, les positions des uns et des autres sur cette question se sont quelque peu crispées.

Si l'on voulait faire une véritable équation bénéfices/coûts pour chaque Etat-membre, il faudrait prendre en compte beaucoup plus que les paramètres budgétaires qui seront discutés aujourd'hui dans le cadre du CFP. Cette discussion est essentielle. Certes il serait injuste que les contributeurs nets payent davantage, mais il serait injuste que ceux qui sont bénéficiaires nets ne reçoivent pas une solidarité sous forme budgétaire. Cela n'épuise pas la discussion de ce qu'on veut faire de l'Europe. Veut-on en faire une famille dans laquelle la solidarité passe aussi par des transferts? Ou considère-t-on l'UE comme une société dans laquelle on a des actions qui doivent rapporter à peu près à hauteur de ce qu'on a consenti à y mettre? C'est un vrai choix de société sur ce qu'est l'Union européenne.  Cyrille Bret

A retrouver ici : le site de Cyrille Bret,EurAsiaProspective.net

Intervenants
  • maître de conférences à Sciences Po Paris et co-auteur du blog EurAsiaProspective.net.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......