LE DIRECT
Juan Guaido s'adresse à ses partisans lors d'un rassemblement à Caracas le 11 mai 2019. Il a exhorté samedi ses partisans à manifester contre le président Nicolas Maduro, qui a lentement augmenté la pression sur le pays depuis un soulèvement militair

Venezuela : les pourparlers d'Oslo, une chance pour une sortie de crise ?

12 min
À retrouver dans l'émission

Les délégations de Nicolas Maduro et de son rival Juan Guaido se sont réunies cette semaine en Norvège pour trouver une solution à la crise politique qui déchire le pays depuis 4 mois. Ces discussions, cruciales pour les deux opposants ont-elles une chance d’aboutir à une solution concrète  ?

Juan Guaido s'adresse à ses partisans lors d'un rassemblement à Caracas le 11 mai 2019. Il a exhorté samedi ses partisans à manifester contre le président Nicolas Maduro, qui a lentement augmenté la pression sur le pays depuis un soulèvement militair
Juan Guaido s'adresse à ses partisans lors d'un rassemblement à Caracas le 11 mai 2019. Il a exhorté samedi ses partisans à manifester contre le président Nicolas Maduro, qui a lentement augmenté la pression sur le pays depuis un soulèvement militair Crédits : Yuri CORTEZ - AFP

Rationnements drastiques, pénuries d'eau, d'électricité, de nourriture, appauvrissement général du pays... La situation économique et politique du Venezuela empire, aggravant du même coup une situation sociale déjà très tendue.

Cette crise généralisée à l'ensemble du pays, met aux prises Nicolas Maduro, président depuis 2013, et le député de centre-droit Juan Guaido qui s'est déclaré en janvier président par intérim devant ce qu'il a qualifié de "carence du pouvoir" et est reconnu par un cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis.  

La tentative du 30 avril avait pour objectif de fracturer les forces armées vénézuéliennes, ce qui n'aura pas lieu : le régime de Maduro ne fonctionne pas comme cela. - Paula Vásquez

Ainsi, depuis mardi, les délégations de Nicolas Maduro et de Juan Guaido sont réunies pour des discussions sous l'égide de la Norvège. C'est la première tentative de négociations officielles depuis un an et demi alors que la situation politique, sociale et économique du Venezuela est à son paroxysme. 

Discuter les conditions des prochaines élections

Ce premier dialogue, après quatre mois de confrontations intenses dans la rue et dans les chancelleries, est donc un moment important pour le président Maduro qui tente de reprendre la main sur le pays. Mais il est tout aussi crucial pour l'opposition qui elle, est en plein doute. Les appels au ralliement adressés aux militaires depuis janvier n'ont eu que des effets marginaux et l'appel raté du 30 avril au soulèvement militaire a également fragilisé la position de Juan Guaido.   

Ce dernier semble tout de même garder son leadership politique et préfère parler d'une "médiation" plutôt que d'un processus de négociation puisque cela signifierait devoir céder aux prérogatives du gouvernement de Maduro, alors que les vénézuéliens comptent sur le leader de l'opposition pour démettre l'actuel président de ces fonctions.  

Avec les élections, c'est la survie des hauts fonctionnaires du régime de Maduro qui est en train de se jouer.  - Paula Vásquez

Surtout, pour les deux opposants, ce dialogue pourrait permettre de discuter les conditions dans lesquelles doivent être réalisées les prochaines élections - élections qui permettraient au pays de sortir de la crise -.  Mais comme tout processus de dialogue, cette rencontre risque d'être compliquée par la polarisation dans le pays.

Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......