LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La présidente Tsaï Ing-Wen a été élue avec 8 millions de voix. Inimaginable il y a quelque temps, selon Stéphane Corcuff.

Stéphane Corcuff : "Une partie de l'avenir du monde se joue à Taïwan"

16 min
À retrouver dans l'émission

Après sa ré-élection samedi, la présidente Tsaï Ing-Wen, qui défend une ligne plutôt indépendantiste vis-à-vis de Pékin, a appelé à une "reprise du dialogue" avec les autorités chinoises. Taïwan et la Chine ont-elles toujours besoin l'une de l'autre? Entretien avec le sinologue Stéphane Corcuff.

La présidente Tsaï Ing-Wen a été élue avec 8 millions de voix. Inimaginable il y a quelque temps, selon Stéphane Corcuff.
La présidente Tsaï Ing-Wen a été élue avec 8 millions de voix. Inimaginable il y a quelque temps, selon Stéphane Corcuff. Crédits : SAM YEH - AFP

Les électeurs taïwanais ont reconduit samedi dans ses fonctions la présidente Tsaï Ing-Wen. Candidate du DPP, le Parti démocrate progressiste, elle refuse le projet de Chine unique défendu par Pékin et défend une identité taïwanaise nécessairement contraire aux intérêts du Parti communiste chinois - Taiwan ayant été en 1949 le refuge des nationalistes face aux communistes.

Depuis les dernières élections, Pékin œuvrait à ce que le parti rival de la présidente Tsaï, le Gouomindang, reprenne la majorité à l’Assemblée nationale taïwanaise… En vain. Les résultats de samedi sont à mettre en regard de ceux obtenus par les candidats de l’opposition à Hong-Kong aux élections locales de la fin novembre. Pékin est de plus en plus contestée, que ce soit dans sa « région administrative spéciale » (statut de Hong-Kong), comme dans ce qu’elle considère toujours comme sa province, Taïwan.

A Taïwan, la question générationnelle est centrale. Le Guomindang [qui défend des liens privilégiés avec la Chine] est aujourd'hui un parti de vieux, des gens beaucoup plus âgés qu'au DPP [parti de la présidente ré-élue Tsaï Ing-Wen]. Ce n'est pas forcément qu'ils n'ont pas fait leur aggiornamento, c'est qu'ils disent "notre intérêt, c'est l'économie et ça passe par des liens avec la Chine". C'est complètement simpliste puisque la présidente actuelle a lancé avec un relatif succès, une politique de développement de l'économie vers les pays d'Asie du Sud-Est. La Chine n'est pas le seul horizon économique. Mais ces gens là,au Guomindang, ont inventé cette théorie selon laquelle l'économie chinoise était le seul avenir possible pour la Chine. En fait, pour pour calquer ça sur quoi? Sur leur cadre idéologique de la Chine comme mère patrie, qu'ils ont héritée de l'époque de Tchang Kaï-chek.   Stéphane Corcuff

Les articles de Stéphane Corcuff sont à lire ici

Bibliographie

Une tablette aux ancêtres, S. Corcuff

Une tablette aux ancêtresL'Asiathèque, Maison des langues du monde , 2015

Intervenants
  • spécialiste du monde chinois, maître de conférences à Sciences-Po Lyon.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......