LE DIRECT
Décompte des bulletins de l'élection présidentielle en Guinée-Bissau, hier.

2020, une année politique importante pour l'Afrique de l'ouest

17 min
À retrouver dans l'émission

Des élections auront lieu cette année au Togo, en Guinée, en Côté d’ivoire, au Burkina Faso, au Ghana et au Niger. 2019 s'achève par ailleurs sur une élection présidentielle en Guinée-Bissau. Quels enjeux pour cette région de la Cédéao? Entretien avec le chercheur Vincent Foucher.

Décompte des bulletins de l'élection présidentielle en Guinée-Bissau, hier.
Décompte des bulletins de l'élection présidentielle en Guinée-Bissau, hier. Crédits : SEYLLOU / AFP - AFP

La Guinée-Bissau votait hier pour élire un nouveau président, dont le nom sera connu dans la semaine. Une élection très surveillée par la Cédéao, la Communauté des Etats d'Afrique de l'ouest, créée en 1975 pour favoriser une certaine « intégration économique » des pays-membres, mais qui a au fil des années étoffé son rôle de vigile des processus électoraux et du respect du pluralisme et des droits de l'Homme.

L'Afrique est découpée en une série d'organisations d'abord économiques, un peu sur le modèle européen à ses débuts, qui vise à une intégration économique et douanière, mais finalement ce mandat-là est rempli de manière très inégale. La liberté de circulation des biens et des personnes en Afrique de l'Ouest reste encore compliquée. La Cédéao a vraiment trouvé un destin dans le courant des années 90, sur les questions de maintien de la paix et aussi, dans une certaine mesure, de renforcement des normes démocratiques, contre les coups d'Etat. On a toute une sorte de cadres normatifs appuyés par une Cour de justice de la Cédéao qui a, dans un certain nombre d'affaires, condamné les Etats membres pour des violations de droits de l'homme envers les citoyens.   Vincent Foucher

L'un des enjeux des élections cette année en Afrique de l'ouest, c'est la consolidation des prérogatives de la Cédéao en matière démocratique. En Guinée Bissau et en Gambie, elle a été capable de faire respecter un certain nombre de principes. Mais cela dépend du rapport de forces dans les pays-membres. Prenons le cas de la Côte d'Ivoire. Le président de la commission de la Cédéao est un Ivoirien proche de la présidence ivoirienne. Comment va-t-il se positionner face à l'élection et à l'éventuelle candidature, discutable au plan constitutionnel, du président Ouattara? Ce sera une question intéressante.   Vincent Foucher

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......