LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Premier Ministre britannique Boris Johnson et les députés conservateurs de la Chambre des Communes, le 25 septembre 2019

Brexit: les conservateurs resserrent les rangs autour de Boris Johnson

10 min
À retrouver dans l'émission

Le Congrès annuel des Tories s'est ouvert hier à Manchester. Sans les 21 députés "modérés" mis à la porte début septembre par le premier ministre, ni ceux qui ont depuis rejoint les LibDem. Le Brexit divise un parti historique pourtant habitué des débats pro/anti UE. Entretien avec Pauline Schnapper

Le Premier Ministre britannique Boris Johnson et les députés conservateurs de la Chambre des Communes, le 25 septembre 2019
Le Premier Ministre britannique Boris Johnson et les députés conservateurs de la Chambre des Communes, le 25 septembre 2019 Crédits : JESSICA TAYLOR - AFP

Demain commence un mois crucial pour le Royaume-Uni et l’Europe, peut-être le dernier mois d’une coopération, d’une adhésion de près d’un demi-siècle. Boris Johnson souhaite toujours que le RU quitte l’UE le 31 octobre, même sans accord. La question sera évidemment au centre des discussions du Parti conservateur, réuni en Congrès jusqu’à mercredi à Manchester. "Get Brexit done", "Réalisons le Brexit", proclament les affiches qui accueillent les participants au Congrès du Parti conservateur depuis hier. Il faut dire que tous les plus modérés ont soit quitté les rangs, soit en ont été exclus...

Le Parti conservateur est devenu un parti "étroit", comme le dit un ancien député qui a fait défection. Étroit en nombre d'adhérents (160 000 soit trois fois moins qu'au Labour) et surtout en catégories socio-professionnelles: les militants sont très majoritairement âgés et blancs, et pas représentatifs de la population dans son ensemble. Étroit aussi au niveau de son leadership, constitué de tous ceux qui étaient pendant longtemps une minorité au sein du parti, la plus extrémiste sur un certain nombre de sujets. Les Tories ne sont plus ce parti très large qui allait du centre-droit à la droite traditionnelle, ce parti longtemps bourgeois et plutôt proche du milieu d’affaires, pragmatique et peu idéologisé.      Pauline Schnapper

Intervenants
  • Professeure de civilisation britannique à l’université Sorbonne Nouvelle
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......