LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed Ben Salmane, accueille l'émir du Qatar Tamim ben Hamad Al Thani lors de son arrivée en Arabie Saoudite le 5 janvier 2021 pour le sommet des pays du Golfe.

États du Golfe : une vraie réconciliation ?

11 min
À retrouver dans l'émission

Poussés dans ce sens par Donald Trump, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont renoué leurs relations avec le Qatar, rompues en 2017. Pourtant, le Qatar ne s'est pas plié aux conditions que voulaient lui imposer ses voisins. Entretien avec la chercheuse Fatiha Dazi-Héni.

Le prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed Ben Salmane, accueille l'émir du Qatar Tamim ben Hamad Al Thani lors de son arrivée en Arabie Saoudite le 5 janvier 2021 pour le sommet des pays du Golfe.
Le prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed Ben Salmane, accueille l'émir du Qatar Tamim ben Hamad Al Thani lors de son arrivée en Arabie Saoudite le 5 janvier 2021 pour le sommet des pays du Golfe. Crédits : BANDAR AL-JALOUD / Saudi Royal Palace - Sipa

Les frontières terrestres et maritimes ont rouvert cette nuit entre l’Arabie saoudite et le Qatar…. Le Koweit l’a annoncé hier, lors d’un sommet très attendu du Conseil de Coopération du Golfe.

Le Koweït, médiateur dans la crise qui opposait depuis 2017 le Qatar à un quartet d’États arabes. L’Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis et l’Égypte reprochaient au Qatar… tout à la fois une vision opposée à la leur de l’avenir du monde arabe lors des printemps arabes en 2011, ses liens avec la Turquie, mais aussi son ambivalence avec l’Iran…

Cela faisait donc plus de trois ans que le Qatar était soumis à un blocus de la part de ses voisins - qui préféraient le terme de « boycott ».

Pendant ces trois ans de crise, il y a eu tout un jeu politique de la part essentiellement des Émirats arabes unis pour essayer de convaincre Washington d'abandonner l'allié qatari. Donald Trump a tout de suite pris parti contre le Qatar mais, très vite, son entourage lui a expliqué que ce n'était pas aussi simple... Le Qatar est un allié primordial pour les États-Unis, qui mènent leurs guerres au Moyen-Orient depuis la base Al-Udeid. Trump n'en avait absolument pas idée ! Finalement, il n'a eu de cesse d'essayer de réconcilier les points de vue (...) On assiste donc à ce sommet du Conseil de Coopération du Golfe, en présence du ministre des Affaires étrangères égyptien (...) pour bien montrer que toute la famille est réconciliée face au vrai défi qui attend aujourd'hui la région et les États-Unis : la négociation de l'accord avec l'Iran.        Fatiha Dazi-Héni

Intervenants
  • Politologue, spécialiste des monarchies de la péninsule arabique, chercheuse à l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire (IRSEM) et enseignante à l'IEP de Lille
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......