LE DIRECT
"Dieu vous protège" est le slogan de cette campagne publicitaire qui s'affiche ces jours-ci sur les routes libanaise. Le portrait est celui du prince saoudien chez qui le premier ministre libanais est actuellement "réfugié"

Moyen-Orient. Visite inopinée d’Emmanuel Macron à Ryad : la France a-t-elle un plan pour le Moyen-Orient ?

10 min
À retrouver dans l'émission

La première visite d’Emmanuel Macron dans le Golfe Persique ce week-end se voulait culturelle et symbolique avec l’ouverture du Louvre à Abu Dhabi. Elle s’est muée en épreuve diplomatique avec une visite surprise en Arabie Saoudite.

"Dieu vous protège" est le slogan de cette campagne publicitaire qui s'affiche ces jours-ci sur les routes libanaise. Le portrait est celui du prince saoudien chez qui le premier ministre libanais est actuellement "réfugié"
"Dieu vous protège" est le slogan de cette campagne publicitaire qui s'affiche ces jours-ci sur les routes libanaise. Le portrait est celui du prince saoudien chez qui le premier ministre libanais est actuellement "réfugié" Crédits : IBRAHIM CHALHOUB - AFP

Ce détour met la diplomatie française face à ses ambitions au Moyen-Orient : dans l’urgence, c’est notamment un test de son implication auprès du Liban, partenaire «séculaire» disait Emmanuel Macron en août aux ambassadeurs, et dont le Premier Ministre démissionnaire est toujours en Arabie Saoudite.

Sur le plus long terme, le Moyen-Orient et plus particulièrement le Golfe persique offrent au nouveau président français l'occasion de mettre à l'épreuve ce nouveau rôle « d'appui à la médiation » affirmé cette année. Les trois crises actuelles (Golfe-Qatar / USA-Iran / Liban-Arabie Saoudite) et une diplomatie américaine en retrait sont autant d'opportunités pour la France de se faire valoir comme potentielle championne du multilatéralisme. 

Partition classique disent certains, innovante pour d’autres puisqu’elle renoue avec un certain pragmatisme : l'indépendance de position, l'ouverture du dialogue au maximum d’acteurs.

C’est le cas de la volonté de préserver l’accord sur le nucléaire iranien, et – jusqu’ici – dans le soutien au gouvernement libanais d’union avec le Hezbollah. Or c’est en Iran qu’Emmanuel Macron devait se rendre d’abord en 2018 : finalement c’est en Arabie Saoudite qu’il commence ses visites diplomatiques. Si l’ambition de la France est d’obtenir un équilibre global des deux puissances, en a-t-elle les moyens ?

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Sur Tv5 Monde, Slimane Zeghidour explique que la "grande purge" se poursuit en Arabie Saoudite. Elle concerne aussi bien les Princes que le clergé, les hommes d'affaires, les propriétaires de media ou les militaires, et commence quand même un peu à inquiéter les observateurs.

France 24 a réalisé cet intéressant portait du jeune prince saoudien :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et commente la visite éclair et "surprise" du président français qui s'est rendu, en soirée, au palais princier Mohammed ben Salmane Al Saoud (parfois appelé par ses initiales MBS) :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les chaînes publiques iraniennes et européennes donnent bien évidemment deux versions contradictoires du "séjour" du premier ministre libanais actuellement en résidence dans un hôtel Carlton en Arabie saoudite :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

France 24 a réuni plusieurs de ses éditorialistes pour tenter de faire le point sur les graves tensions régionales :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Enfin, pour lire entre les lignes, voici la video intégrale du discours d'Emmanuel Macron à Abu Dhabi :

Intervenants
  • conseiller pour le Moyen-Orient à l’Institut français de relations internationales (IFRI), ancien diplomate, ancien directeur d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......