LE DIRECT
A l'université de Doura, des étudiants palestiniens piétinent les portraits de Donald Trump, Mike Pence et Benjamin Netanyahu à l'entrée d'une salle de classe

Visite de Mike Pence au Proche-Orient : quel est le bilan des nouvelles positions américaines ?

11 min
À retrouver dans l'émission

« Rebâtir la confiance » : c'est ce qu'a demandé Abdallah II de Jordanie au Vice-Président Mike Pence, en tournée au Proche-Orient. Un mois après les déclarations de Donald Trump sur Jérusalem, qui ont fait l’effet d’un éléphant dans la porcelaine diplomatique régionale.

A l'université de Doura, des étudiants palestiniens piétinent les portraits de Donald Trump, Mike Pence et Benjamin Netanyahu à l'entrée d'une salle de classe
A l'université de Doura, des étudiants palestiniens piétinent les portraits de Donald Trump, Mike Pence et Benjamin Netanyahu à l'entrée d'une salle de classe Crédits : HAZEM BADER - AFP

Sur le plan politique, le premier a été de radicaliser les positions. En rompant avec des décennies de médiation dans le processus de paix israélo palestinien, le Président américain veut forcer un « ultimate deal » en se rapprochant de la droite israélienne : Benjamin Netanyahu, comme Mike Pence, évoquent une décision «historique». Pour les Palestiniens, cette position est un parti pris équivalant à une trahison : la tournée de Mike Pence a été reportée, boycotté par les autorités religieuses égyptiennes et les palestinien. Sur le plan régional et diplomatique, le consensus avec la Ligue Arabe est rompu, la visite est resserrée sur trois pays : Egypte, Jordanie, Israël.

Quels sont les gains pour les Etats-Unis ? S’il s’agit de rétablir la confiance, la réduction des financements américains à l'UNRWA à quatre jours du départ du Vice-Président laisse perplexe. S’il s’agit de pousser l’avantage en affaiblissant l’Autorité Palestinienne, pour l’instant le Président Mahmoud Abbas est à Bruxelles pour chercher du soutien.  

D’un point de vue stratégique, ces annonces américaines sont une nouvelle ingérence au Proche-Orient après la tentative saoudienne d'influer sur le Liban. Depuis quelques années, les Etats du Golfe (Emirats et Arabies Saoudite) se sont rapprochés d’Israël, partageant une même inquiétude de l'influence iranienne et d’une déstabilisation des pays voisins dans la région. Les Etats-Unis complètent l’alliance. La décision de Donald Trump est donc une «balle dans le pied» de cette alliance écrit la chercheuse Elisabeth Marteu.

Mike Pence voit dans sa démarche un enjeu «de sécurité nationale» : mais les Etats-Unis n'ont-ils pas perdu du crédit et fragilisé la position de ses alliés israéliens et dans le Golfe ?

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui:

Quelques jours avant sa prise de fonction, la rédaction de la chaîne arte avait diffusé ce surpenant portait du futur Vice-président américain, un ultra-conservateur d’obédience évangéliste créationniste:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Dernière apparition médiatique en date pour Mike Pence. Il répondait sur Fox News aux questions de l’intervieweuse vedette Martha MacCallum:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Quelques jours avant, il faisait ce bilan de la première année passée aux côtés de Donald Trump à la tête des Etats-Unis, en compagnie de Laura Ingraham:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sur la chaîne publique PBS, la journaliste Greta Van Susteren l'interroge plus spécifiquement sur sa position géostratégique de Vice-président vis-à-vis de la Corée du nord et de l'Iran. Les réponses sont tranchées et surprenantes:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Profitons de ce voyage du Vice-président au Proche-orient pour nous remémorer le credo des Etats-Unis vis-à-vis des nations islamiques, tel que Donald Trump l'avait exprimé lors de son séjour en Arabie Saoudite avant l'été:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......