LE DIRECT
Le président malien Ibrahim Boubacar Keita rencontrait le président burkinabé Roch Marc Christian Kabore, suite aux attaques terroristes qui avaient touché leurs deux pays l'été dernier

Mali. Alors que l’état d’urgence vient d’être renouvelé : l’urgence de l’Etat ?

10 min
À retrouver dans l'émission

C’est cette semaine que la force multinationale du G5 Sahel doit mener ses premières opérations : sur le modèle de la force qui combat Boko Haram plus au Sud, ce dispositif dont le QG est basé au Mali doit permettre d’endiguer de nouveaux risques jihadistes dans la région.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita rencontrait le président burkinabé Roch Marc Christian Kabore, suite aux attaques terroristes qui avaient touché leurs deux pays l'été dernier
Le président malien Ibrahim Boubacar Keita rencontrait le président burkinabé Roch Marc Christian Kabore, suite aux attaques terroristes qui avaient touché leurs deux pays l'été dernier Crédits : AHMED OUOBA - AFP

Or, cinq ans après l’offensive des jihadistes et des groupes Touaregs vers le Sud du Mali et la contre-attaque franco-malienne, la situation est loin d’être résolue. Le seuil de cent casques bleus tués a été franchi la semaine dernière et les attaques se multiplient dans le Centre du pays.

Cette année 2017 marque aussi une réorganisation des groupes jihadistes : l’alliance entre Ansar Dine et Al Mourabitoune, deux des groupes qui avaient déclenché la guerre en 2021, l’apparition d’un nouveau groupe appelé Ansur Ul Islam, et la confirmation d’une présence nouvelle de l’Etat Islamique – qui pourrait se renforcer au Sahel après la chute de son Califat au Moyen-Orient.

D’où une inquiétude particulière de la Communauté internationale : il y a quelques jours l’ONU pressait les acteurs maliens d’avancer dans l’application des accords de paix « avant la fin de l’année ». Mais il n’est que très partiellement appliqué et le pays reste pratiquement divisé en deux, une zone administrée au Sud, un Nord marqué par les tensions et la défaillance de l’Etat.

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Diffusé sur arte, ce documentaire de Roberto Coen et Eric Nadler, réunit de nombreux témoignages sur ce territoire stratégique qui est le nouveau front de la guerre internationale contre le terrorisme. Mais qui pourrait bien cacher une bien plus grande bataille. Celle de grandes puissances occidentales et asiatiques pour organiser un nouveau partage des ressources du sous-sol :

Ce reportage de la rédaction de la chaîne MaliActu filmait les rues de la capitale, où des centaines de milliers de personnes protestent régulièrement contre le maintien du projet de reforme constitutionnelle. Ces manifestations sont organisées par des mouvements de la société civile et des partis politiques d'opposition:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le déploiement des soldats décrypté sans langue de bois par les hommes de terrain, les tractations diplomatiques décortiquées par les politiques, revivez de l'intérieur l'Opération Serval dans le désert Malien. Cet excellent travail de reporter de guerre vous est proposé par le magazine Cellule de crise, de Julian Bugier diffusé sur la chaîne France2:

Intervenants
  • reporter, journaliste indépendant, ancien correspondant à Caracas pour France 24 et RFI (2008-2012)
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......