LE DIRECT
.

Baril à 60 $ : le monde du pétrole en sursis ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Il y a 10 jours le baril de pétrole (Brent) dépassait les 60 $. Ce seuil symbolique est inédit depuis 2 ans. Le monde du pétrole retrouve une certaine confiance, preuve que l'accord inédit des pays producteurs (ceux de OPEP et 10 autres hor OPEP) pour limiter la production depuis un an a fonctionné.

.
. Crédits : NEAL STREET PRODUCTIONS / MOTION / COLLECTION CHRISTOPHEL - AFP

Son prolongement en 2018 devrait être décidé dans 15 jours lors d’une réunion à Vienne. 

Ce  succès politique se double de projections très optimistes de l’Agence  Internationale de l’Energie présentées hier : la demande mondiale  devrait  fortement progresser ces 15 prochaines années et beaucoup de pays actuellement asphyxiés pourraient en bénéficier. 

Mais ce seuil de 60 $ pourrait aussi marquer le départ d’une relance de la  guerre des prix : le pétrole de schiste américain redevenu concurrentiel  devrait faire du pays le premier exportateur mondial en 2040, devant les pays du Golfe dont certains veulent limiter leur dépendance à la rente pétrolière. 

Beaucoup de producteurs actuels, nouveaux ou anciens (Ghana, Brésil, Venezuela,  Norvège…) sont confrontés à de nouvelles possibilités de forages ou des incertitudes politiques. Enfin l’année 2017 marque aussi le retour de l’aléa géopolitique dans le marché du pétrole : la libération des champs de pétrole tenus en Syrie et en Irak par l’EI pourrait entraîner une hausse conséquente de la production et l’offre mondiale :  Bagdad a déjà annoncé vouloir doubler la production du site de Kirkouk.

L’entente pétrolière de l’OPEP et des autres producteurs y résistera-t-elle ? La domination prédite des Etats-Unis sur le marché est-elle acquise ?  Ce nouvel équilibre prépare-t-il un nouveau désordre mondial ?

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

La demande mondiale de pétrole sera plus forte que prévu cette année, en raison de l’appétit des pays développés, des développements fulgurants de l'Inde et de la Chine et malgré l’effet négatif des ouragans de cet été. C'est ce que prévoit l’Agence internationale de l’Energie (AIE), évoquant un rééquilibrage du marché, ainsi que le résumait la chaîne algérienne D Zair il y a deux mois :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les industriels vont payer plus cher leurs métaux, les automobilistes plus cher leur carburant et les citoyens plus cher leur chauffage au mazout. Alexandre Mirlicourtois décortique le scénario sur la chaîne Xerfi Canal :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Au printemps, le rapport annuel de l'Agence Internationale de l'Energie tirait la sonnette d'alarme sur les perspectives du marché pétrolier. Pourquoi l'agence craint-elle une pénurie de pétrole dans seulement trois ans ? Les explications de Cyrille Lachèvre sont diffusées sur la chaîne Boursorama :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Je suis convaincu qu'on va manquer de pétrole !" déclarait Patrick Pouyanné, président de la multinationale pétrolière Total était l'invité du magazine Ecorama, diffusé sur la chaîne Boursorama :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Produit par la même multinationale française, cette infographie animée est produite par planète-énergies.com. Elle résume en 2'20", le complexe et passionnant processus naturel de la formation des gisements pétroliers : 

Dans le magazine Géopolitis de la chaîne RTS,  le directeur général des Services industriels de Genève (SIG) décrypte la controverse qui entoure l'exploitation du gaz de schiste, et répond à la question : quels sont potentiellement les impacts géopolitiques de cette ressource qui en dit long sur notre rapport à l'énergie?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • chercheur associé à l'OCP Policy Center (Rabat) et directeur de recherche à l'IRIS, spécialiste des problématiques énergétiques
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......