LE DIRECT
Obama et Clinton après l'attaque de l'ambassade américaine à Benghazi en 2012

Comment écrire à chaud sur les relations internationales ?

8 min
À retrouver dans l'émission

Décrire, retranscrire et interpréter à chaud les relations internationales est une grande aventure. On manie la jumelle et la loupe en même temps. À la vérité, on fait au mieux, sans savoir si l’on fait bien.

Obama et Clinton après l'attaque de l'ambassade américaine à Benghazi en 2012
Obama et Clinton après l'attaque de l'ambassade américaine à Benghazi en 2012 Crédits : Jason Reed - Reuters

En la matière, l’exercice de l’annuaire des relations internationales --dire ce qui s’est passé dans l’année, et en plus il s’agit d’une année civile, période artificielle par principe-- est ardu, périlleux, en tout cas aléatoire. Avec le recul, on voit que les choses ne sont pas si linéaires ni si structurées.

Les adeptes du réalisme disent et organisent les faits, les partisans du transnationalisme repèrent et interprètent les tendances. Les uns sont considérés comme des greffiers, les autres comme des militants. Chacun y va surtout de ses approximations, en essayant d’éviter les présupposés, les jugements de valeur, les affirmations péremptoires. Il est surtout obligé de s’abstraire de son objet d’étude, avec les meilleurs et les pires des résultats.

Qu’en est-il pour chacun ?

Intervenants
  • professeur à l' Université Paris I Panthéon-Sorbonne, directrice de Chaos International
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......