LE DIRECT
Lors de leur précédente rencontre, Shinzo Abe et Donald Trump portaient un toast, fin septembre à New-York (au centre, derrière eux : Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU)

Première tournée asiatique de Donald Trump : les Etats-Unis sont-ils capables de rassurer ?

12 min
À retrouver dans l'émission

Japon, Corée du Sud, Chine, Vietnam, Philippines : c’est le programme des 12 jours de tournée de Donald Trump à partir de demain. Lors de cette première visite en Asie depuis le début de son mandat, le président américain participera à deux forums régionaux: APEC au Vietnam et ASEAN aux Philippines

Lors de leur précédente rencontre, Shinzo Abe et Donald Trump portaient un toast, fin septembre à New-York (au centre, derrière eux : Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU)
Lors de leur précédente rencontre, Shinzo Abe et Donald Trump portaient un toast, fin septembre à New-York (au centre, derrière eux : Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU) Crédits : BRENDAN SMIALOWSKI - AFP

Et il aura des entrevues avec les dirigeants qui veulent obtenir un positionnement clair sur certains dossiers.

Concernant la Corée du Nord, il s’agira de rassurer ses principaux alliés militaires : Japon et Corée du Sud en première ligne, mais aussi Vietnam et Philippines, déconcertés par les menaces du Président et les contradictions au sein de la Maison Blanche.

La visite à Pékin sera aussi l’occasion de mesurer l’intensité de la relation avec la Chine, levier sur la Corée du Nord mais aussi rivale commerciale : le retrait américain du TPP (Trans-Pacific Partnership) en début d’année lui laisse le champ libre dans la région mais elle est aussi la cible de nouvelles mesures antidumping de la part des Etats-Unis cette année 2017.

Sur le plan géo-stratégique, certaines questions ont été mises en suspens à cause de la crise nord-coréenne : le contrôle de la Mer de Chine du Sud reste un des problèmes majeurs posé à la région. Donald Trump devrait tenir un discours au Vietnam sur « une région Indo-Pacifique libre et ouverte ».

Plus largement, Donald Trump qui a construit son mandat contre les grandes politiques de Barack Obama, va-t-il aussi rompre complètement avec la stratégie du « Pivot vers l’Asie » de son prédécesseur. Ou – à défaut d’être l’acteur dominant dans la zone – être contraint à promouvoir le multilatéralisme ?

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Menacée par les recettes protectionnistes de Donald Trump, la Chine compte profiter du tournant isolationniste américain pour refaçonner le paysage des échanges économiques en Asie. L'omnipotent président Xi Jinping entend bien prendre la tête d'une future zone de libre-échange réunissant une bonne vingtaine de pays de la région, qui seraient ainsi progressivement de plus en plus dépendants des plans d'avenir du PCC:

Au début de cette année, une des toutes premières mesures économiques prises par Donald Trump était la signature d'un document mettant fin à la participation des Etats-Unis au traité de libre-échange transpacifique (TPP), annulant ainsi des années d'âpres négociations menées par l'administration de Barack Obama avec l'Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les Etats-Unis et le Vietnam :

La Canada, quant à lui, avait considéré la signature du traité comme une date "historique" pour l'avenir économique de son pays, comme le confirmait ce jour-là le Journal de 18h de la chaîne Radio Canada :

Cette visite de Donald Trump se fait, bien évidemment, sur fond du danger d'un conflit que pourrait déclencher quelques paroles maladroites. Le magazine Géopolitis, diffusé sur le chaîne RTS, a invité le journaliste Marc Wolfensberger (de l'agence Thin Line) à son retour de la capitale coréenne, juste avant que le ton ne monte dramatiquement entre Trump et Jong Un. Il nous raconte une capitale en pleine révolution de la modernité, à l'encontre des clichés habituellement véhiculés en occident, mais des campagnes encore à la traîne:

Intervenants
  • Analyste responsable de l'Asie à l'Institut des études de sécurité de l'Union européenne (EUISS)
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......