LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
75 % des citoyens russes déclarent que l'homosexualité ne doit pas exister dans la société (étude du Pew Research Center - Washington, DC - 20036 USA)

LGBTQI : qui veut ne pas voir la crise humanitaire ?

11 min
À retrouver dans l'émission

36 millions de personnes LGBTI sont en réel danger de mort et plus de 400 millions sont victimes de discriminations, selon un récent rapport international. Alors qu’en France les discriminations et violences peinent à trouver une audience médiatique, la crise humanitaire est mondiale, et "oubliée"?

75 % des citoyens russes déclarent que l'homosexualité ne doit pas exister dans la société (étude du Pew Research Center - Washington, DC - 20036 USA)
75 % des citoyens russes déclarent que l'homosexualité ne doit pas exister dans la société (étude du Pew Research Center - Washington, DC - 20036 USA) Crédits : Roma Yandolin/Flickr

Pendant les manifestations (qui ont eu lieu à Paris) en opposition au « mariage pour tous », on a eu plus de 10% de taux de suicide supplémentaire parmi les adolescents français. La part de la stigmatisation sur ce type de phénomène est très important.       Michel Maietta, directeur de recherche à l’IRIS

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il est très facile de vendre (médiatiquement) l’image d’un Yéménite qui souffre de marasme. Ça n’a pas le même impact qu’un transgenre qui se fait abattre dans la rue à Kampala… et pourtant on a là deux personnes qui sont en train de perdre leur vie. Normalement les organisations humanitaires devraient cibler n’importe quel type de population, qui ne peut pas accéder à la santé ou à la sécurité. Pour les ONG, il y a aujourd’hui un double enjeu : véritablement RECONNAITRE  cette population, puis définir une politique interne pour faire accepter cette population par les humanitaires eux-mêmes. Ces organisations ne sont pas exemptes d’homophobie, et c’est un vrai problème qui doit être réglé !    Michel Maietta, directeur de recherche à l’IRIS

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il s’agit d’une crise humanitaire d’une grande ampleur, sur laquelle on a vraiment besoin de saisir des outils tels que « leave no one behind » , défini depuis 2016 : on ne doit laisser personne derrière et particulièrement ces minorités, qui souffrent d’une forme ou une autre d’exclusion sociale, voire de non accès à la santé et à la sécurité.      Michel Maietta, directeur de recherche à l’IRIS

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ces populations deviennent très souvent des bouc-émissaires de tensions politiques à l’intérieur  d’un pays ou entre deux pays. Mais il y a aussi la non-représentation mediatique : par exemple, dites-moi combien d ‘émissions vous dédiez à France Culture sur ces thématiques ? Normalement, cette population devrait être représentée comme n’importe quel type de minorité...      Michel Maietta, directeur de recherche à l’IRIS

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

A l’occasion de la parution du rapport "A Global Outlook on LGBTI Social Exclusion through 2030" de l'Inter-Agency Regional Analysts Network (IARAN), l’IRIS a organisé son dernier Let’s talk de l’humanitaire, sur ce thème le 15 novembre. 

Comment favoriser leur inclusion et leur visibilité dans les sociétés où ils et elles vivent?  

Comment répondre à une crise humanitaire qui n’en porte jamais le nom ? 

iris-france.org/evenements/lgbti-crise-humanitaire-oubliee
iris-france.org/evenements/lgbti-crise-humanitaire-oubliee Crédits : AFP

"A Global Outlook on LGBTI Social Exclusion through 2030" - A SCENARIO ANALYSIS ON THE DRIVERS OF EXCLUSION OF LGBTI INDIVIDUALS :

. A SCENARIO ANALYSIS ON THE DRIVERS OF EXCLUSION OF LGBTI INDIVIDUALS: le texte intégral de ce rapport est disponible gratuitement, en langue originale anglaise, en cliquant ICI

.  Festival international du film LGBTQI de PARIS : la 24e édition se tient jusqu'au 27 novembre 2018

.  Les organisateurs du festival proposent également une sélection actualisée de séries télé sur la même thématique, disponible en cliquant ICI

.  Notre invité Michel Maietta, directeur de recherche à l’IRIS, est spécialiste des  questions de géopolitique traitant de l'aide humanitaire, développement et  prospective.

Intervenants
  • directeur de recherche à l’IRIS, directeur du département Humanitaire & développement
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......