LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Libye

11 min
À retrouver dans l'émission

Les incertitudes majeures de la transition

L’ensemble des révoltes, insurrections et bouleversements qui traversent une grande partie du monde arabe ne peuvent être mis sur le même pied. On l’a dit ici-même dès le début : les processus de transition ne seront ni rapides ni linéaires et seront fort diversifiés. Hélas, on observe déjà trois cas de guerres civiles plus ou moins évolutives : Libye, Yémen, Syrie.

Le cas libyen est atypique : absence de véritable chef de l’État, de constitution, de partis politiques, de parlement, de syndicats. Pour l’instant, on est devant un chantier de démolition. De plus, les opposants se sont autoproclamés et sont divisés, leur représentativité est douteuse même s’ils sont encensés pour des raisons souvent intéressées par une partie de la communauté internationale. Le facteur tribal est loin d’être facile à caractériser, au point qu’on a parfois parlé de confédération tribale. Enfin, la résolution 1973 de l’ONU (concept de la « responsabilité de protéger »), qu’on a tordue dans tous les sens depuis des mois, n’a pas évité un enlisement militaire patent.

Il y a donc de quoi s’inquiéter pour l’avenir.

Bichara Khader est professeur à l’université catholique de Louvain

Moyen-Orient n° 11
Moyen-Orient n° 11
Libye : la Tripolitanie & la Cyrénaïque sont réunies, sous forme de provinces italiennes, au début du XXè siècle ©temehu.com
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......