LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A Thessalonique, Alexis Tsipras congratule le président israëlien Reuven Rivlin, devant un symbole de la paix

L’Europe peut-elle assurer la médiation israélo-palestinienne ?

11 min
À retrouver dans l'émission

Alors que se sont réunis mercredi à Bruxelles les pays du Comité de soutien pour la Palestine, la diplomatie allemande se rendait à Jérusalem et Gaza, tandis que le président israélien Reuven Rivlin était en Grèce : cette intense activité diplomatique a pour but de relancer des négociations de paix

A Thessalonique, Alexis Tsipras congratule le président israëlien Reuven Rivlin, devant un symbole de la paix
A Thessalonique, Alexis Tsipras congratule le président israëlien Reuven Rivlin, devant un symbole de la paix Crédits : KONSTANTINOS TSAKALIDIS / SOOC - AFP

Pour les Palestiniens et la Ligue Arabe, la décision américaine sur Jérusalem en décembre (transfert de l’ambassade et reconnaissance comme capitale d’Israël) a disqualifié Washington comme médiateur impartial dans les négociations.

Depuis, le président palestinien Mahmoud Abbas multiplie les démarches, notamment envers l’Union Européenne sollicitée dès le début pour reconnaître à son tour un Etat palestinien et se substituer aux Etats-Unis.

Potentiellement l’UE a quelques leviers : elle est le premier partenaire commercial d’Israël, le premier donateur pour la Palestine, dans les années 90, elle a conclu avec les deux entités un accord d’association. Mais l’Europe peut difficilement jouer le rôle dévolu aux Etats-Unis.

La réunion du Comité de liaison ad hoc pour l'assistance aux Palestiniens à Bruxelles est intéressante : présidée par la Norvège, avec l'UE, l'américain Jason Greenblatt, l'israélienne Tzahi Hanegbi, le palestinien Rami Hamdallah : cela contredit l'idée qu'il n'y a plus aucune négociations. - Charles Tenenbaum

D’une part, les Etats membres sont divisés sur la marche à suivre, 9 d’entre eux ont déjà reconnu unilatéralement un Etat palestinien et une décision collective sera difficile à obtenir (la France avait rejeté la demande palestinienne et tenté de proposer un partenariat renforcé) ; d’autre part la diplomatie européenne préfère développer une solution alternative en tentant de maintenir un consensus international maximal sur la viabilité des négociations, sans s’engager sur Jérusalem.

«Ce n’est pas le moment de se désengager du processus de paix» déclarait la haute représentante de l’Union Federica Mogherini. Cependant les palestiniens s’impatientent, et si l’UE ne peut remplacer les Etats-Unis, peut-elle faire plus que minimiser les dégâts ? Peut-elle restaurer le processus de paix sur une base qui vacille ?

On voit une évolution, encouragée par l’UE vers un discours qui indique qu’il faut désormais un processus multilatéral renforcé. - Charles Tenenbaum

Charles Tenenbaum @mediaten   

@TEnjeux @XXMonde

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Ville trois fois sainte, Jérusalem cristallise les tensions du conflit israélo-palestinien depuis plusieurs décennies. "En reconnaissant unilatéralement Jérusalem comme capitale d’Israël, Donald Trump renverse l’histoire et bafoue les principes fondamentaux du droit international." C'est le constat que fait le magazine Géopolitis:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Maître de conférences en Science politique à Sciences Po Lille, chercheur au CERAPS, chercheur associé au CERI.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......