LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Mali. Les conséquences régionales de l'échec du coup d'État

12 min
À retrouver dans l'émission

aqmi
aqmi

La régionalisation des dossiers a plusieurs sources, traditionnelles ou récentes.

Le nomadisme des Touareg les trafics divers les routes des caravanes les prises d’otages occidentaux (Niger, 2010...) ou de pays environnants (consul d’Algérie à Gao, le 5 avril) les attentats (à Tamanrasset le 3 mars, contre une caserne de gendarmerie) les groupes islamistes (AQMI, Ançar Eddine, Mujuao affilié à AQMI) les projets d’imposition de la charia la lutte anti-terroriste la création d’un Centre d’état-major opérationnel conjoint (CEMOC), réunissant depuis 2010 l’Algérie, le Mali, la Mauritanie, le Niger (logistique américaine et française) l’attaque de l’OTAN contre la Libye et la guerre civile de 2011.

Depuis le coup d’État du 22 mars, dont les auteurs (arroseurs arrosés) ont renforcé les Touareg et les islamistes qu’ils croyaient pouvoir combattre, d’autres facteurs régionaux sont apparus : condamnation rapide de la CEDEAO, organisation économique de l’Ouest africain efficacité des sanctions (certes, contre un pays enclavé et pauvre) médiations ivoirienne et burkinabé implication diplomatique de l’Algérie, qui n’acceptera jamais un État touareg réfugiés maliens en Algérie divisions internes et chez les Touareg et chez les islamistes.

André Bourgeot est directeur de recherche émérite au CNRS

Mali-Touaregs
Mali-Touaregs
Mali élection 2012
Mali élection 2012
dioncounda-traore2012
dioncounda-traore2012
Intervenants
  • anthropologue, directeur de recherche au CNRS et au Laboratoire d'anthropologie sociale et spécialiste de la bande saharo-sahélienne
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......