LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Matières premières : Etats-Unis et Chine peuvent-ils coopérer ?

Matières premières : Etats-Unis et Chine peuvent-ils... coopérer ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Pour les 30 ans de l'Institut de recherches internationales et stratégiques, la revue RIS dont nous sommes partenaires publie un dossier complet sur le duel Chine/Etats-Unis. Au coeur de ce duel, la diplomatie des ressources, d'après le chercheur Emmanuel Hache.

Matières premières : Etats-Unis et Chine peuvent-ils coopérer ?
Matières premières : Etats-Unis et Chine peuvent-ils coopérer ? Crédits : Yaorusheng - Getty

En pleine guerre commerciale et alors que Joe Biden ne paraît pas vouloir pour l'instant rééexaminer les taxes douanières – il a même prévenu cette semaine que la rivalité allait devenir « compétition extrême » -, on imagine l’état-major de cette guerre commerciale penché sur le tableau des cours des matières premières.

Qui a l’ascendant sur l’autre, quel est le talon d’Achille de l’adversaire ?

Chine et Etats-Unis en tant que principaux consommateurs et producteurs, influencent à eux deux l’ensemble de l’économie mondiale à travers leur consommation ou leurs stratégies de production. De cette puissance-là pourraient-ils au contraire faire force commune, et à l’avantage de qui ?

C’est l’une des questions soulevées dans un dossier très complet sur le duel Chine/Etats-Unis proposé par le revue RIS, revue de l’Institut de relations internationales et stratégiques, dont nous sommes partenaires et qui fête avec ce dossier spécial, ses 30 ans d’existence.

Pour retrouver le dossier complet dans la revue RIS, c'est ici : https://www.iris-france.org/publications/ebook-ris-120-hiver-2020/

Paradoxalement, j'ai l'impression que ce sont plus les Etats-Unis qui ont à perdre de la guerre commerciale. Tout simplement parce que l'indépendance énergétique américaine a provoqué une forme de repli des Etats-Unis sur eux-mêmes, alors que dans le même temps, la Chine, elle, a beaucoup plus conscience de cette dépendance structurelle, qu'elle soit alimentaire ou énergétique. Et elle a dû s'ouvrir sur l'extérieur, diversifier ses approvisionnements à travers la Belt and road Initiative, Les nouvelles routes de la soie. Elle propose véritablement un bien public mondial qui pourrait constituer une forme de cheval de Troie dans les chasses-gardées traditionnelles américaines. Sur les questions de matières premières, je pense que les deux auraient besoin d'un dialogue très constructif. Et ça éviterait notamment une très forte volatilité des cours sur les marchés.     Emmanuel Hache

Intervenants
  • Economiste à l'IFP EN (Energies Renouvelables), directeur de recherche à l’IRIS, spécialiste de l’Asie du Sud-Est
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......