LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Monde arabe, Libye

6 min

parThierry Garcin

Pourquoi la Libye reste-t-elle un cas si particulier ?

Opération militaire de protection des populations, mais destinée sans le dire tout en le disant à abattre le régime du colonel Kadhafi, décidée tardivement et à l’arrachée au Conseil de sécurité de l’ONU via une résolution très différemment interprétée, guerre qui ne se veut pas une guerre, l’attaque aérienne et maritime de la Libye a révélé de nombreuses divergences et contradictions :

--Entre le Royaume-Uni et la France d’une part, l’Allemagne d’autre part.

--Entre les pays arabes : Algérie, Syrie, Yémen…, versus Arabie Séoudite, Quatar et Émirats.

--Entre les États-Unis et l’Arabie Séoudite (voyage de Robert Gates, opération militaire et répression séoudienne au Bahrein…).

--Entre la Turquie et la France (coordination OTAN, zone d’exclusion aérienne…).

--Entre l’Italie et la France (refus de la notion de « guerre », pour une gestion complète de l’affaire par l’OTAN…)

--Entre la France et les Américains (« pilotage politique » via un groupe de contact, désignation des frappes…).

--Entre dirigeants américains et entre le président Obama et le Congrès.

--Entre les président Obama et les Européens (volonté de se désengager

--Entre le président russe Medvedev et le Premier ministre Poutine.

Bichara Khader est directeur du Centre de recherches sur le monde arabe contemporain à l’Université catholique de Louvain (UCL - Belgique)

Bichara Khader
Bichara Khader
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......