LE DIRECT
 Le Siège de l'ONU est territoire international. Par exemple, aucune force de police américaine ne peut y pénétrer sans la permission du Secrétaire général. Cinq des six organes principaux de l'ONU sont situés à New York.

Nations Unies. Après la proposition américaine, que serait une ONU plus « juste » ?

11 min
À retrouver dans l'émission

Devant les représentants de 128 pays, Donald Trump plaidait hier à New York pour une réforme de l'ONU. Le président américain s'en prend à la « bureaucratie » et veut amener l'organisation à plus « d'efficacité ».

 Le Siège de l'ONU est territoire international. Par exemple, aucune force de police américaine ne peut y pénétrer sans la permission du Secrétaire général. Cinq des six organes principaux de l'ONU sont situés à New York.
Le Siège de l'ONU est territoire international. Par exemple, aucune force de police américaine ne peut y pénétrer sans la permission du Secrétaire général. Cinq des six organes principaux de l'ONU sont situés à New York. Crédits : . - AFP

L’initiative peut surprendre de la part d'un chef d’Etat qui minorait en janvier dernier le rôle de l'organisation : « un club où les gens se rassemblent, bavardent et passent un bon moment »... Mais c'est une initiative qui s'inscrit dans le mandat du nouveau Secrétaire Général Antonio Gutteres et dans une histoire internationale récente – Ukraine, Syrie, Libye – qui ne plaide pas en faveur du potentiel de prévention de conflits de l'organisation.

La question de la réforme est débattue depuis au moins 12 ans. Avec ce projet a minima certains soupçonnent déjà les Etats-Unis de vouloir reprendre le contrôle sur un outil de légitimité pratique, mais finalement mineur du point de vue de la puissance. Jusqu'ici sur les 193 membres de l’ONU, 129 pays, dont finalement la France, ont signé le projet américain.

Jusqu'où ira cette initiative ? Quelles chances à plus long terme d’un consensus sur une réforme ? Au-delà du Secrétariat Général et de sa gestion, que voudrait dire une ONU plus efficace ?

5 vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La chaîne Jurismana tente, en moins de 4 minutes, une explication synthétique du mastodonte juridique et administratif que représentent les Nations Unies :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et France Info s'applique à nous éclairer sur le fonctionnement de l'Assemblée générale, qui s'ouvre chaque année au mois de septembre :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Quant à la chaîne Dessine moi l'éco, elle résume ici les missions actuelles du Conseil de sécurité, cet organe de l'ONU qui devrait, précisément, se voir prochainement transformé par la volonté de la nouvelle Assemblée générale :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Président Donald Trump ne fait pas de secret de son dédain à l'égard des Nations unies. Il a établi un ordre exécutoire pour réduire de 40 % le financement américain. La chaîne publique chinoise CGTN s'inquiète des conséquences sur la faim dans le monde, les pandémies prévisibles sur notre planète, la lutte contre le terrorisme et contre le dérèglement climatique, toutes conséquences du manque d'argent. Serait-ce l'heure pour la Chine de prendre la place vacante laissée par les Etats-Unis ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • professeur émérite de droit public à l’Université Panthéon-Assas, rédacteur en chef de la revue "Questions internationales".
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......