LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La Charte des Nations unies est signée le 26 juin 1945 et entre en vigueur le 24 octobre 1945. Cette affiche date de 1947. Plusieurs pays présents à la création de l'organisation n'existent déjà plus...

ONU. Nouveau secrétaire général. Quel avenir pour l’organisation ?

9 min
À retrouver dans l'émission

Le secrétaire général de l’ONU est « le plus haut fonctionnaire de l’organisation », a des pouvoirs de nomination, délivre un rapport annuel, met en œuvre et avertit de toute menace contre la paix et la sécurité internationales.

La Charte des Nations unies est signée le 26 juin 1945 et entre en vigueur le 24 octobre 1945. Cette affiche date de 1947. Plusieurs pays présents à la création de l'organisation n'existent déjà plus...
La Charte des Nations unies est signée le 26 juin 1945 et entre en vigueur le 24 octobre 1945. Cette affiche date de 1947. Plusieurs pays présents à la création de l'organisation n'existent déjà plus... Crédits : JACK GUEZ - AFP

En fait, il est largement dépendant des Grands du moment et des rapports de force au conseil de sécurité, surtout entre membres permanents. Sa personnalité est évidemment décisive. Le secrétaire général sortant, le Sud-Coréen Ban Ki-moon, est apparu plus que diaphane, alors que l’un de ses prédécesseurs, l’Égyptien Boutros Boutros-Ghali, était presque flamboyant et peu avare d’initiatives souvent productives. Le nouveau, le Portugais Antonio Guterrez, ancien secrétaire général du Parti socialiste, ancien Premier ministre de 1995 à 2002, haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés depuis 2005, laisse espérer un dynamisme plus ambitieux pour l’ONU. Mais son action dépendra de bien des paramètres et du rôle renouvelé des grandes puissances (présidence Trump aux États-Unis, renforcement diplomatique de la Russie, etc.).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

New York correspondent Nick Bryant explains what the UN General Assembly is - and why it matters :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ban Ki-moon reflects on the major issues he faced, and the problems of the future :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Disparition de Jean-Christophe Victor, créateur et présentateur du "Dessous des cartes", émission franco-allemande diffusée chaque samedi sur Arte

L'ethnologue et promoteur de la géopolitique en France Jean-Christophe Victor est mort hier d'une crise cardiaque à 69 ans. Il avait présenté 26 années durant Le dessous des cartes, première émission de géopolitique en France, chaque samedi sur Arte. Le directeur de l'IRIS Pascal Boniface, salue un « seigneur intègre avec la transmission du savoir comme passion ».

Jean-Christophe Victor avait créé le Dessous des cartes en 1989 : sobre, toute en cartes et gros plan sur les yeux perçants du présentateur, l'esthétique de l'émission témoignait d'une véritable foi dans le genre pédagogique et dans la carte, qui relie les hommes et les systèmes politiques à la manière dont ils occupent des territoires, réels et imaginaires.

« Seigneur », Jean-Christophe Victor avait fondé le LEPAC, Laboratoire de recherche appliquée en géopolitique et prospective, une structure privée qui coproduisait les cartes pour l'émission, les fonds étaient de la NASA ; « Intègre », il avait récemment dénoncé la pratique de Google Map d'adapter le tracé de ses frontières à la convenance des autorités des pays où il était disponible.

Sans surinterpréter on peut lire dans le parcours de Jean-Christophe Victor la perpétuation du geste de son son père : l'explorateur polaire Paul-Emile Victor, ainsi que de sa mère, Eliane Decrais, journaliste télévisée. Des voyages communs avec son père, il laisse d'ailleurs un livre écrit à 4 mains en 1992, Planète Antarctique.

L'Antarctique revenait régulièrement dans ses préoccupations, c'était le thème d'une émission du 3 décembre ; des émissions aussi variées que des monographies sans complaisance sur la Guinée ou Haïti, ou des tableaux sans faux espoirs sur les problèmes écologiques ou économiques globaux.

Ethnologue et diplômé des Langues O, Jean-Christophe Victor avait appris le persan et le mandarin, qu'il disait avoir un peu oublié au fil du temps ; l'Asie restait cependant son continent de prédilection. Il venait de publier son nouvel Atlas : Le dessous des cartes : Asie, itinéraires géopolitiques.

Comme son père, JCV a accompli l'itinéraire qui mène d'une pièce fermée emplie de récits exotiques, au voyage effectif ; du monde peuplé de rêve aux peuples du monde. Un internaute conclut : « On peut maintenant jeter nos télés »

Intervenants
  • professeur de droit à l’Université de France-Comté
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......