LE DIRECT
Vladimir Poutine, Commandeur en chef des forces armées russe, ici en compagnie de Benjamin Netanyahou, ce 9 mai 2018, fête la journée de la Victoire sur la place Rouge

La Russie de nouveau « écoutée » : quelle influence diplomatique ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Jour de la Victoire en Russie : après son investiture, Vladimir Poutine repart pour un 4ème mandat et une crise majeure entre ses partenaires israélien et iranien. Ayant rétabli la Russie sur la scène internationale, il doit maintenant veiller à ne pas l’engager dans une situation trop explosive...

Vladimir Poutine, Commandeur en chef des forces armées russe, ici en compagnie de Benjamin Netanyahou, ce 9 mai 2018, fête la journée de la Victoire sur la place Rouge
Vladimir Poutine, Commandeur en chef des forces armées russe, ici en compagnie de Benjamin Netanyahou, ce 9 mai 2018, fête la journée de la Victoire sur la place Rouge Crédits : Aleksey Nikolskyi / Sputnik - AFP

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sera aujourd'hui le seul chef de  gouvernement présent au Défilé de la Victoire, venu à Moscou pour des «pourparlers» avec le président Poutine au sujet de l’Iran, partenaire en Syrie. Le Kremlin a réagi avec une certaine modération au retrait américain de l’accord sur le nucléaire, se disant  «profondément déçu». Cet exercice délicat témoigne aussi de la place prise par la Russie sur la scène internationale : ici pivot au Moyen-Orient, éventuellement médiatrice entre des puissances  antagonistes.  

Cette position est le résultat d’une volonté clairement par Vladimir Poutine  de rétablir la Russie sur la scène internationale, par une politique étrangère à long terme, dégagée des contingences électorales avec des élections-plébiscites sans concurrence sérieuse. Avec sa présence au Moyen-Orient, Moscou s’est aussi donné la garantie d’être incontournable dans les négociations pour une solution politique en Syrie. 

Cette montée en puissance de la _Nouvelle Russie s_éduit une partie des électeurs russes et des observateurs ou homologues étrangers. Elle a aussi un prix: une stratégie de la tension, dont la revendication par le droit international n’évite pas (depuis 2014 et la crise de Crimée) des sanctions économiques handicapantes. 

Aujourd’hui la diplomatie russe a deux faces: d’un côté, elle est assez puissante  pour rechercher ou choyer de nouveaux partenaires, notamment en Afrique où le retour russe actuel se réclame de l’époque soviétique ; de l’autre, se voulant garante du multilatéralisme face aux Etats-Unis, elle pourrait se trouver dans la  nécessité nouvelle de modérer des relations parfois explosives parmi ses amis. L’instabilité de ses partenaires peut-elle entraver le rétablissement russe ?

Dates clés de la vie du président russe Vladimir Poutine, réélu au 1er tour de la présidentielle du 18 mars 2018 et investit cette semaine
Dates clés de la vie du président russe Vladimir Poutine, réélu au 1er tour de la présidentielle du 18 mars 2018 et investit cette semaine Crédits : Vincent LEFAI, Jean Michel CORNU - AFP

@TEnjeux @XXMonde

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui:

Les personnalités à suivre lors de ce 4e mandat de V. Poutine.
Les personnalités à suivre lors de ce 4e mandat de V. Poutine. Crédits : Sabrina BLANCHARD, William ICKES - AFP
Depuis 18 ans, le chef du Kremlin a cotoyé plusieurs générations de dirigeants des grandes puissances membres du Conseil de sécurité de l'ONU et du G8
Depuis 18 ans, le chef du Kremlin a cotoyé plusieurs générations de dirigeants des grandes puissances membres du Conseil de sécurité de l'ONU et du G8 Crédits : Sophie RAMIS, Thomas SAINT-CRICQ - AFP
Intervenants
  • docteur en géopolitique, professeur agrégé d'Histoire-Géographie, et chercheur à l'Institut Français de Géopolitique (Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis).
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......