LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le front de mer de Gaza le 25 août dernier

Qui veut investir à Gaza ?

11 min
À retrouver dans l'émission

Le Qatar s'est engagé la semaine dernière à verser quelque 20 millions d'euros par mois à l'enclave palestinienne dans le cadre d'un "arrangement" entre le Hamas et Israël. Pour répondre à des besoins vitaux, pas pour relancer l'économie... Entretien avec le chercheur Taher Labadi.

Le front de mer de Gaza le 25 août dernier
Le front de mer de Gaza le 25 août dernier Crédits : MOHAMMED ABED / - AFP

Le Hamas et l’armée israélienne ont annoncé la semaine dernière un « arrangement » pour mettre fin au cycle infernal de tirs de roquettes et de ballons incendiaires sur Israël de la part du mouvement palestinien, et de pilonnages de sites du Hamas par l’armée israélienne.

Un « arrangement » trouvé avec la médiation du Qatar, cette fois, qui s’est engagé à verser 20 à 25 millions d’euros par mois à l’enclave palestinienne contrôlée par le Hamas depuis 2007 et soumise depuis à un blocus de ses voisins, Israël et l’Egypte.

Gaza est un territoire dont l'économie est dévastée, soumise à un blocus depuis plus de dix ans maintenant. Plus de 70% de la population dépend déjà d'une aide humanitaire, avec un taux de chômage parmi les plus élevés au monde. Les 100 dollars par an et par famille promis par le Qatar, ça va être un petit quelque chose de plus. Mais de toute manière, l'aide humanitaire à Gaza est déjà déterminante, prépondérante pour les familles gazaouies.     Taher Labadi

Il y a tout à refaire à Gaza. Le Qatar ne sera peut-être pas le seul impliqué, la Turquie dans le passé s'est déjà impliquée dans des projets d'infrastructures. Mais les projets de port ou d'aéroport sont soumis à autorisation israélienne.   Taher Labadi 

Intervenants
  • Post-doctorant à l'Institut de Recherches et d'Etudes sur les Mondes arabes et musulmans
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......