LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Russie. Dans le contexte syrien, peut-on parler d’un redéploiement de la diplomatie ?

12 min
À retrouver dans l'émission

pohabij-oplueff.livejournal
pohabij-oplueff.livejournal

La quasi et heureuse médiation russe dans l’affaire des éventuelles frappes américaines et françaises contre la Syrie (« punition » contre le régime syrien accusé d’avoir utilisé des armes chimiques), est-elle l’un des signes d’une renaissance de la diplomatie russe ?

Cela, dans un contexte où Moscou défendait le droit international, ce qui n’a pas toujours été le cas (les Russes avaient reconnu en 2008 l’indépendance de deux provinces géorgiennes).

Il vrai que la Russie n’a pas accepté que Paris et Londres (Washington, dans une moindre mesure) violent la résolution 1973 de l’ONU pour provoquer la chute du régime libyen.

Autre signe potentiel, parmi d’autres : la grande fermeté des autorités à l’égard des manifestants de Greenpeace, qui protestaient en Arctique contre les projets d’exploitation d’hydrocarbures.

La politique étrangère russe, qui a souvent des pouvoirs de déstabilisation, d’obstruction, de nuisance, redevient-elle plus dynamique ?

Jean-Christophe Romer est professeur à l’IEP de Strasbourg

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......