LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Vice-président américain Mike Pence et la Chancelière allemande Angela Merkel, à la Munich Security Conference (MSC) qui s'est déroulée le week-end dernier

Union Européenne - USA : quelle autonomie stratégique ?

10 min
À retrouver dans l'émission

La 55ème Conférence de Munich sur la sécurité s'est achevée le week-end dernier sur un constat de divergences profondes. La relation entre USA et UE est tendue, Washington a multiplié les griefs envers ses alliés de l'OTAN. Face à cette situation, l'UE tente de développer sa propre stratégie.

Le Vice-président américain Mike Pence et la Chancelière allemande Angela Merkel, à la Munich Security Conference (MSC) qui s'est déroulée le week-end dernier
Le Vice-président américain Mike Pence et la Chancelière allemande Angela Merkel, à la Munich Security Conference (MSC) qui s'est déroulée le week-end dernier Crédits : SVEN HOPPE / DPA - AFP

Lors du week-end du 16 et 17 février, la conférence de Munich sur la Sécurité a clairement démontré qu'un fossé se creuse entre les gouvernements de l'Europe occidentale et celui de Donald Trump. Depuis le boycott des hauts responsables européens à la conférence de Varsovie, la langue de bois a été soigneusement évitée par Angela Merkel lors de son discours. Malgré l'absence notable et critiquée d'Emmanuel Macron, la chancelière allemande a été vivement applaudie pour sa défense enthousiaste du multilatéralisme. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Plusieurs leviers d'autonomisation possibles pour établir un agenda européen plus indépendant de l'agenda américain

La plus ancienne dirigeante en fonction d'Europe a présenté le multilatéralisme comme outil essentiel pour affronter les problématiques actuelles : le terrorisme, la course aux armements, la cyberguerre, la lutte contre la pauvreté et le réchauffement climatique. 

Mais l'Union européenne compte renforcer davantage son autonomie stratégique sur le plan politique, militaire et économique, en particulier le duo franco-allemand. Son opposition ferme à la suspension du traité sur les armes nucléaires de 2015 n'est évidemment pas du goût du vice-président Mike Pence, qui accuse la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne "d'enfreindre les sanctions américaines" contre l'Iran.Concernant le dossier iranien, le système Instex est un symbole politique fort qui permet de contrer le courant unilatéraliste américain.

Les Etats-Unis ont toujours eu une politique plus unilatérale que les Européens. Pour eux, le multilatéralisme fait partie de leur ADN stratégique. Mais on peut dire que jamais une administration américaine n'avait poussé l'unilatéralisme à un tel degré et sur ce concept très fort, il y a un divorce profond. Mike Pence peut dire que l'Amérique est plus forte, mais elle est plus forte seule, sans les autres, voire contre les autres alors que les Européens, Merkel et Macron en tête, plaident pour un multilatéralisme fort, qui est, il faut le reconnaître, profondément en crise. Pascal Boniface

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Écouter
27 sec
Concernant l'Otan, un double divorce s'opère, entre les Etats-Unis et l'UE mais aussi au sein de l'Europe

Lors de cette 55e conférence, la Russie a été présentée comme une menace militaire par l'Otan. Une vision qui expliquerait surtout le maintien de cette organisation et l'augmentation des dépenses militaires de 2% du PIB par les alliés européens pour acheter des équipements militaires américains. Ce mercredi 20 février, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie répliquera à tout déploiement de missiles nucléaires américains de portée intermédiaire.

Intervenants
  • Directeur de l'IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques)
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......