LE DIRECT
Afrin (Kurdistan syrien), le 18 mars 2018 : des Syriens, dont le logement a été détruit par les chars de l'armée turque, fuient devant l'avancée des soldats d'Erdogan

Turquie, Coalition, Kurdes : derrière les déclarations, trois forces acculées ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Depuis vendredi, les kurdes de Syrie sont au centre d’une passe d’arme verbale entre la Turquie et la France: offensive vers Manbij "inacceptable" pour Paris, Ankara met en garde Paris contre une "invasion" de la Syrie.

Afrin (Kurdistan syrien), le 18 mars 2018 : des Syriens, dont le logement a été détruit par les chars de l'armée turque, fuient devant l'avancée des soldats d'Erdogan
Afrin (Kurdistan syrien), le 18 mars 2018 : des Syriens, dont le logement a été détruit par les chars de l'armée turque, fuient devant l'avancée des soldats d'Erdogan Crédits : BULENT KILIC - AFP

Si la prise d’Afrin est une victoire pour Erdogan, elle met aussi en cause la crédibilité et la sécurité de chacun : kurdes, coalition, et turcs.

Le ton est monté ce week-end après une rencontre à Paris entre l’Elysée et les FDS, et des annonces de soutien renforcé de Paris aux kurdes de Manbij. Ces forces YPG aident la coalition au sein des FDS (Forces Démocratiques Syriennes) mais ont été déclarées terroristes par Ankara, en tant que branche militaire du PKK. Après deux mois de campagne, la prise d’Afrin pourrait apparaître comme une victoire décisive, elle est surtout un test car chacun se retrouve acculé.

Pour les kurdes syriens du PYD, l’appui français est une dernière branche à saisir, alors qu’on les disait abandonnés par tous leurs alliés après avoir été utilisés par les occidentaux pour lutter contre l’Etat Islamique. La pression sur l’UE, accusée d’avoir abandonné les kurdes, est maximale. 

Dans ce contexte, pour la France peut-être plus que les autres, l’affichage du soutien aux Kurdes est un enjeu de crédibilité régionale et les kurdes son dernier relai dans la région. Cette fois les FDS – qui ont tout de suite déclaré que la France avait « promis de renforcer son soutien » – ont forcé Paris à aller au-delà des simples demandes verbales de « retenue » faites à la Turquie.

Cependant, la réalité du renforcement de sa présence militaire en Syrie reste à éclaircir. Le communiqué de l’Elysée évoque la possibilité de « reproportionner » son soutien en soulignant : « dans le cadre de la coalition ». Des forces américaines sont bien présentes à Manbij, mais Donald Trump a parlé cette semaine d'un possible retrait rapide. Une interposition militaire directe entre les forces turques (et leurs alliés) et un membre de l’OTAN semble peu probable, mais un dérapage n’est pas à exclure.

Enfin pour la Turquie aussi cette étape est compliquée. Erdogan s’est montré militairement  plus puissant que les Kurdes.Même s’il doit mobiliser son électorat nationaliste en faisant la guerre en PKK, sa marge de manoeuvre est assez limitée sur le plan international.   

Cette « victoire » turque à Afrin abandonnée par les Kurdes évite le massacre mais elle est dangereuse : en obligeant chacun à dévoiler une partie de son jeu, ne risque-t-elle pas de forcer l’un ou l’autre à la surenchère ?

@TEnjeux @XXMonde

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Bibliographie

Intervenants
  • Chercheuse, responsable du programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'IFRI
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......