LE DIRECT
Quel avenir pour la jeunesse syrienne ?

Syrie : de la guerre à l'occupation? 

11 min
À retrouver dans l'émission

L’offensive du régime syrien dans les provinces rebelles du Sud est une inflexion majeure dans cette guerre de 7 ans. Elle parachève la politique d’expropriation et occupation sur laquelle s’appuie Bachar el Assad dans l’Ouest ; et elle pourrait redéfinir les alliances dans la région.

Quel avenir pour la jeunesse syrienne ?
Quel avenir pour la jeunesse syrienne ? Crédits : Mohamad ABAZEED - AFP

Après Alep, Homs, la Ghouta près de Damas, c’est la ville de Deraa, berceau de la révolution qui est visée. Cette offensive au sud-ouest de la Syrie vient poursuivre ou parachever la « réconciliation » forcée entreprise dans les 4 « zones de désescalade » décrétées par la Russie, la Turquie et l’Iran l’année dernière.  

Cette bataille régionale fait aussi bouger les grandes lignes du conflit : en intervenant avec les même méthodes – missiles sol-sol, hélicoptères et barils d’explosif et surtout aviation russe inédite depuis un an dans la région – Damas et Moscou rompent un statu quo établi avec les USA qui soutenaient certains rebelles dans la région. 

Or les Etats-Unis aussi viennent de signifier aux rebelles qu’ils ne les soutiendraient pas s’ils attaquaient le régime : « vous ne devez pas baser votre décision sur la supposition ou l’espoir d’une intervention militaire de notre part », aurait déclaré Washington selon un communiqué de l’Armée Syrienne Libre transmis à l’AFP. 

Si la première phase de reconquête de l’Ouest syrien s’achève avec cette bataille, plus de la moitié du pays échappe encore au contrôle de Damas. Pas moins de 5 armées nationales non syriennes (Iran, Russie, Turquie, Etats-Unis, France) sont présentes sur place et effectuent parfois des missions de police dans les zones « libérées » ; au moins 3 milices ou groupements militaires majeurs aussi, dont deux – FDS à Raqqa, YPG dans le Nord – sont bien implantées avec des velléités d’administration. A travers le contrôle du Sud, une partie de l’occupation syrienne future se négocie.  

.

@TEnjeux @XXMonde

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Carte de Syrie localisant les principales frappes israéliennes de mai, la présence iranienne et les tirs attribués à l'Iran
Carte de Syrie localisant les principales frappes israéliennes de mai, la présence iranienne et les tirs attribués à l'Iran Crédits : Thomas SAINT-CRICQ, Jean Michel CORNU - AFP
 .
. Crédits : Thomas SAINT-CRICQ, Jean Michel CORNU - AFP

Bibliographie

Intervenants
  • chercheur et politiste franco-libanais, professeur à l'Université américaine de Paris
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......