LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une mine d'extraction de terres rares à Bayan Obo, au nord de la Chine

Terres rares : un levier stratégique invisible ?

10 min
À retrouver dans l'émission

La Chine, premier producteur de terres rares, très utilisées dans les technologies de pointe, menace de se servir de cet atout pour sanctionner les États-Unis dans le cadre de leur conflit commercial. "Vitamines" de la transition énergétique, pourraient-elles devenir un levier géopolitique ?

Une mine d'extraction de terres rares à Bayan Obo, au nord de la Chine
Une mine d'extraction de terres rares à Bayan Obo, au nord de la Chine Crédits : Ren Junchuan - Sipa

Depuis la semaine dernière, la Chine menace de restreindre ses exportations de terres rares vers les États-Unis. Une nouvelle étape dans le conflit commercial qui oppose les deux puissances et surtout une preuve de l'importance croissante de ces métaux dans la transition énergétique, considérés comme les « Vitamines » des technologies modernes.   

La Chine, leader dans les technologies éoliennes et solaires

Cette affaire souligne par ailleurs l'importance qu'a pris la Chine sur le marché mondial des métaux rares. Concentrant à elle seule 70 % des minerais et 90 % des oxydes de terres rares, le pays a pensé sont introduction sur le marché mondial dès les années 1980 et a depuis intégré l'ensemble de la filière - de l’extraction des minerais jusqu'à la technologie -, devenant un leader dans les technologies éoliennes et solaires.  

«  Les terres rares sont considérées comme les "Vitamines" des technologies modernes et notamment des technologies de la transition énergétique. » Emmanuel Hache  

Pourtant, alors que le pays tente de rationaliser son industrie et sa consommation domestique, Pékin n'a pas intérêt à augmenter les prix de manière drastique. En effet, principal consommateur et ne possédant que 37  % des réserves de terres rares mondiales, la Chine sera dans quelques années importatrice nette de ces métaux.  

« La transition énergétique redéfini la notion de puissance. » Emmanuel Hache 

Ce qui est certain, c'est que 30 % de la production chinoise est exportée aux États-Unis (qui dépendent à plus de 80 % de la production du pays). Si Pékin décide de limiter ou de stopper ses exportations, la volonté de trouver d’autres alternatives à la transition énergétique risque de s’accélérer. D’un autre côté, les États-Unis courent aussi un risque de perte d’approvisionnement en matériaux vitaux pour leur économie. 

Alors, les terres rares sont-elles devenues un levier stratégique invisible dans la transition énergétique ? La Chine pourrait-elle devenir le nouveau leader du "monde vert" ? 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Bibliographie

Géopolitique de la transition énergétique

Les enjeux géopolitiques de la transition énergétiqueRevue internationale et stratégique n° 113 , 2019

Intervenants
  • Economiste à l'IFP EN (Energies Renouvelables), directeur de recherche à l’IRIS, spécialiste de l’Asie du Sud-Est
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......