LE DIRECT
"J'aime la corruption" déclare cette caricature du président tunisien Beji Caid Essebsi, lors d'une manifestation organisée à l'automne dernier avenue Habib Bourguiba à Tunis, par le mouvement Manich Msamah ("je ne pardonne pas")

Economie, gouvernance : la Tunisie à une «étape fondamentale» ?

10 min
À retrouver dans l'émission
Les Enjeux internationaux par Xavier Martinet

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close