LE DIRECT
Le président sortant Petro Poroshenko face à l'outsider Volodymyr Zelensky lors d'un débat au stade Olimpiyski de Kiev le 19 avril 2019.

Ukraine : un comédien à la tête d'un pays en guerre

10 min
À retrouver dans l'émission

Avec 73 % des voix contre 24 %, Volodymyr Zelensky bat franchement Petro Porochenko. Le comédien anti-système Zelensky concrétise sa percée depuis sa candidature en décembre. Il a annoncé vouloir relancer le processus de paix avec Moscou sur le Donbass, en guerre depuis 2014.

Le président sortant Petro Poroshenko face à l'outsider Volodymyr Zelensky lors d'un débat au stade Olimpiyski de Kiev le 19 avril 2019.
Le président sortant Petro Poroshenko face à l'outsider Volodymyr Zelensky lors d'un débat au stade Olimpiyski de Kiev le 19 avril 2019. Crédits : SERGEI CHUZAVKOV / AFP - AFP

"Je ne vous laisserai jamais tomber !" Volodymyr Zelensky, humoriste et producteur populaire, a réussi à passer de la fiction à la réalité avec un immense succès ce dimanche 21 avril. Cinq ans après la révolution Maïdan, 73% des électeurs ukrainiens ont voté pour un néophyte politique afin de mettre fin à l'ère Porochenko. En prenant exemple sur le personnage qu'il incarnait dans la série "Serviteur du peuple", le nouveau président ukrainien veut lutter contre la corruption en faisant de la politique un reality show.

Ce nouveau bouleversement politique peut-il garantir la pacification de l'Ukraine ?

Un comique président, une période d'incertitude qui s'ouvre

C'est très fréquent en Ukraine que le président sortant soit impopulaire. Lorsque l'on parle de dégagisme, la petite particularité par rapport à ce qu'on peut observer dans un certain nombre d'autres démocraties, c'est que la démocratie ukrainienne est fragile et fragmentée. Alexandra Goujon

En effet, l'élection de Zelensky est surtout une sanction contre Petro Porochenko qui a échoué à installer l'Etat de droit en Ukraine. Sans parti politique, l'ancien humoriste devra se confronter à la Rada, le Parlement ukrainien dans lequel il n'a pas de majorité, pour mener à bien son projet de "casser le système". 

Outre la recomposition de la scène politique ukrainienne, le nouveau président s'est engagé à obtenir un cessez-le-feu avec les séparatistes pro-russes dans le Donbass en relançant le traité de Minsk avec la Russie. Depuis 2014, avec la création de deux républiques séparatistes à l'est du pays, Donetsk et Lougansk, près de 13 000 personnes y ont perdu la vie.

La communauté internationale et Moscou n'ont attribué aucune reconnaissance officielle à ces entités. La Russie est accusée de soutenir militairement ces deux entités et surtout d'avoir annexé la péninsule de la Crimée sans avoir respecté l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

Volodymyr Zelensky souhaite le retour des 24 prisonniers issus de trois navires de guerre ukrainiens attaqués et capturés par la Russie en novembre dernier. Du côté de Moscou, l'empressement n'est pas vraiment au rendez-vous. Mais le Premier ministre russe Dimitri Medvedev a réagi positivement sur les réseaux sociaux en écrivant qu'il y a "une chance d’amélioration de notre relation avec l’Ukraine".

Intervenants
  • maîtresse de conférences à l’université de Bourgogne, rattachée au Centre de recherche et d’étude en droit et science politique (Credespo), spécialiste de la Biélorussie
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......