LE DIRECT
Les présidents arménien Serzh Sargsyan, biélorusse Alexander Lukashenko, casaque Nursultan Nazarbayev, kirghize Sooronbai Jeenbekov, russe Vladimir Putin et tadjike Emomali Rakhmon, ici réunis à Minsk pour la dernière conférence du CSTO

Une nouvelle place pour l’Union Européenne au Kazakhstan ?

10 min
À retrouver dans l'émission

« De nouveaux vents favorables » : ce sont les mots du représentant de l’Union Européenne pour l’Asie Centrale à Astana la semaine dernière pour qualifier 25 ans de relations diplomatiques. Depuis quelques années le Kazakhstan y occupe une place particulière et compte bien s’en servir.

Les présidents arménien Serzh Sargsyan, biélorusse Alexander Lukashenko, casaque Nursultan Nazarbayev, kirghize Sooronbai Jeenbekov, russe Vladimir Putin et tadjike Emomali Rakhmon, ici réunis à Minsk pour la dernière conférence du CSTO
Les présidents arménien Serzh Sargsyan, biélorusse Alexander Lukashenko, casaque Nursultan Nazarbayev, kirghize Sooronbai Jeenbekov, russe Vladimir Putin et tadjike Emomali Rakhmon, ici réunis à Minsk pour la dernière conférence du CSTO Crédits : MIKHAIL METZEL / SPUTNIK - AFP

L’Union Européenne est déjà le principal client énergétique du Kazakhstan (80 % de ses exportations) et se montre aussi intéressée par la modernisation et le rôle régional du pays avec qui elle a conclu un accord de Partenariat et de Coopération renforcé en 2015. Pour l’instant, 21 des membres de l’Union l’ont ratifié. 

« Stratégie d’influence » disent certains ou simple continuité économique comme plaident les dirigeants ? Les autorités du Kazakhstan et de l’UE se gardent bien d’afficher des ambitions géopolitiques, dans une Asie Centrale qu’on présente souvent sous influences multiples : Russe au Nord avec l’Union Economique Eurasiatique, Chinoise à l’Est avec les « Routes de la Soie ». Le partenariat avec l’UE cherche à s’insérer entre les deux.  

Le Kazakhstan bénéficie dans ce contexte d’une attention inégalée. Il veut désormais tirer les bénéfices de cette position stratégique pour diversifier son économie et se positionner comme acteur diplomatique (processus d’Astana sur la Syrie). C’est l’enjeu d’un plan « Kazakhstan 2050 » lancé par le Président Nazarbaïev en 2012, qui vise à faire de l’économie du pays l’une des 30 plus performantes au monde.

L’intensification de la relation à l’Europe est une opportunité de ne plus être un simple corridor commercial a dit son Ministre des Affaires Etrangères Kairat Abdrakhmanov, et de continuer à faire jouer une stratégie « multivectorielle », envers des partenaires et des domaines multiples : énergies renouvelables avec l’Union Européenne, ou exercices militaires avec l’Inde. Certains choix de partenariat  ne vont pas sans un risque de vexation, voire de tensions réelles, diplomatiques ou sociales. Jusqu’où peut aller l’équilibrisme, voire l’aventurisme Kazakhe ? 

@TEnjeux @XXMonde Samuel Carcanague  @SCarcanague 

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

C'est une des villes les plus originales d'Asie centrale : Astana, capitale du Kazakhstan. Un statut qu'elle occupe depuis la chute de l'empire soviétique, en remplacement de la capitale "déchue" Almaty:

Avant la conférence qui s'est tenue avec l'Union européenne la semaine dernière, Nursultan Nazarbayev était prudemment allé écouter ce que Donald Trump avait à lui dire: 

A l'occasion de ses vœux de nouvel an, le président annonçait début février [en langue originale russe, qui n'est la langue maternelle que pour 1/4 de la population kazakh] le lancement de son plan de "3e modernisation" du pays:

La chaîne Now this World (à capitaux américains) diffuse cette courte video qui nous résume l'esprit de la Collective Security Treaty Organisation (CSTO), émergence d'une sorte de pendant oriental de l'Alliance Atlantique (OTAN):

Intervenants
  • chercheur à l'IRIS, coordinateur du projet "Generate : géopolitique des énergies renouvelables et analyses prospectives de la transition énergétiques"
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......