LE DIRECT
Automne 2016 à Londres, des manifestations réclamaient le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne

Union européenne. Quels scénarios privilégier?

8 min
À retrouver dans l'émission

La construction européenne semble dans une impasse, pour une quantité de raisons qui sont loin d’être conjoncturelles, la réforme des institutions n’étant pas d’actualité et les nombreux élargissements (16 en 18 ans) ayant prouvé leurs effets délétères.

Automne 2016 à Londres, des manifestations réclamaient le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne
Automne 2016 à Londres, des manifestations réclamaient le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne Crédits : JUSTIN TALLIS - AFP

Le fédéralisme n’étant plus une option réaliste, l’Union européenne n’a plus de projet. C’était d’ailleurs l’écueil de l’affirmation présomptueuse autant qu’idéologique : « Il n’y a pas de plan B ».

Les éléments du diagnostic sont connus : divergences profondes (économiques et politiques) entre l’Allemagne et la France ; régionalismes indépendantistes ; BREXIT ; État de droit piétiné ostensiblement par certains pays membres, qui ne pourraient même plus être pays candidats ; divisions sur le comportement à adopter à l’égard de la Russie.

Reste la possibilité de l’Europe à plusieurs vitesses, à géométrie variable et à la carte : mais c’est déjà le cas depuis une quinzaine d’années. Une seule certitude : l’Allemagne et la France sont condamnées à avancer de front. (Th. G. )

. Cette émission est diffusée à l'occasion de l’anniversaire de la signature du Traité de Rome.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......