LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le poste frontière d'Urena, principal point de passage entre le Venezuela et la Colombie est fermé pour interdire le passage de containers en provenance des Etats-Unis

Venezuela : l’aide humanitaire, un "cheval de Troie" contre Caracas ?

10 min
À retrouver dans l'émission

A moins de 24h de l'entrée prévue de l’aide humanitaire internationale au Venezuela, c'est le suspens : face à ce qu'il estime être une ingérence, Nicolas Maduro a fait fermer les frontières. Un mois après que Juan Guaido s’est autoproclamé président, la guerre des légitimités va-t-elle dégénérer?

Le poste frontière d'Urena, principal point de passage entre le Venezuela et la Colombie est fermé pour interdire le passage de containers en provenance des Etats-Unis
Le poste frontière d'Urena, principal point de passage entre le Venezuela et la Colombie est fermé pour interdire le passage de containers en provenance des Etats-Unis Crédits : JUAN BARRETO - AFP

Samedi 23 février, une aide humanitaire sera envoyée par les Etats-Unis pour venir en aide à des millions de Venezueliens, empêtrés dans une crise économique et sociale dramatique. Les voisins sud-américains et l'Union Européenne ont participé à cette aide comportant de la nourriture, du matériel et des médicaments, d'une valeur de 100 millions de dollars. Pour le président Nicolas Maduro, il s'agit d'un "prétexte" pour une intervention militaire étrangère. Mais le président par intérim Juan Guaido compte faire entrer cette aide, malgré le soutien de l'armée au successeur d'Hugo Chavez.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Une ingérence humanitaire instrumentalisée ?

Ce jeudi 21 février, Juan Guaido a rejoint la frontière avec la Colombie avec ses partisans pour acheminer l'aide humanitaire bloquée à la frontière colombienne. Le contexte est de plus en plus tendu, le gouvernement cible les lieux où se trouveront les volontaires et a déjà barré de conteneurs le pont de Tienditas reliant le Venezuela à la Colombie. Les vols et les voies maritimes sont suspendues avec l'île de Curaçao qui attend l'autorisation des autorités vénézuéliennes pour envoyer de l'aide humanitaire. Nicolas Maduro a ordonné jeudi 21 février la fermeture de la frontière terrestre avec le Brésil.

Écouter
53 sec
Pour Jean-Jacques Kourliandsky, le Venezuela bénéficie d'une aide humanitaire tout en subissant une politique de sanction par les Etats-Unis, les pays voisins du Venezuela et une partie de l'UE

La situation reste donc paradoxale, d'autant que les objectifs de cette aide humanitaire ne sont pas clairement définis : la défense des droits de l'Homme est mise en avant mais cela ne convainc pas les alliés de Maduro, en particulier Moscou. Selon l'AFP, la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a affirmé le 22 février les faits suivants : "Il y a des informations selon lesquelles des entreprises américaines et celles des alliés des Etats-Unis au sein de l'Otan étudient actuellement la question de  l'achat d'une importante quantité d'armements et de munitions à un pays de  l'Europe de l'Est, en vue de les remettre ensuite aux forces d'opposition  vénézuéliennes."

L'enjeu de cette aide humanitaire, c'est le départ de Nicolas Maduro qui dispose d'une énorme clé que personne dans l'opposition n'a pu rompre, c'est le soutien de l'armée, l'armature du régime vénézuélien. Jean-Jacques Kourliandsky

Pour l'instant, le bras de fer entre les deux présidents a la forme insolite d'un duel de concerts à 300 mètres de distance, de part et d'autre du pont de Tienditas : l'un,"Venezuela Aid Live", organisé par le milliardaire britannique Richard Branson, défend l'entrée de l'aide humanitaire tandis que l'autre, le contre-concert "Hands off Venezuela" dénonce une agression américaine.

Juan Guaido a choisi la date du 23 février pour recevoir symboliquement l'aide humanitaire un mois après son auto-proclamation en tant que président d'intérim. Selon l'ONU, à la fin de l'année 2018, 3 millions de réfugiés et migrants ont fui le Venezuela.

Intervenants
  • chercheur à l'Iris, spécialiste de l'Amérique latine et de l'Espagne et directeur de l’observatoire d’Amérique latine de la Fondation Jean Jaurès.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......